ACTUALITÉS

Interview de rentrée
"Bruxelles est incontournable !"
Le mardi 1 septembre 2020

Michaël Vossaert, président de DéFI Bruxelles, dresse les enjeux à venir pour son parti dans son interview de rentrée à La Capitale.

Antoinette Spaak, grande figure du FDF/DéFI, nous a quittés la semaine dernière. Pour le Président de DéFI Bruxelles, « elle a ouvert la voie vers des causes très fortes avec son combat pour l’Europe ou encore celui pour le droit des femmes. D’ailleurs, les hommages sont venus de toutes parts. Nous perdons une grande dame. »

Jamais avec la N-VA !

Alors que les négociations fédérales patinent, Michaël Vossaert rappelle que DéFI est le seul parti qui n’a jamais changé son fusil d’épaule : « Là où d’autres ont un peu changé, nous n’avons jamais envisagé de gouverner avec la N-VA. Cependant, nous ne fermons pas la porte à une coalition de type Vivaldi. Nous sommes un parti responsable et nous ne voulons pas jouer la carte du chaos.
Nous restons également très vigilant à l’avenir de Bruxelles ! Notre capitale joue un rôle important dans le PIB du pays, il ne faut pas l’oublier. Bruxelles n’est pas la cinquième roue du carrosse et il ne faut pas la négliger. Bruxelles est incontournable malgré ce que laisse transparaître la note De Wever-Magnette. »

Pour le Président de DéFI Bruxelles, la capitale a un rôle majeur à jouer dans l’espace francophone : « Les relations avec la Wallonie peuvent être renforcées, par exemple au niveau de l’immersion dans le monde de l’emploi, des formations en alternance… Nous devons également penser à l’efficacité de nos institutions et à la place du citoyen dans le processus de décision. La participation citoyenne n’est pas encore assez mise en avant même si Bruxelles est précurseur en la matière avec la commission délibérative mixte. »

Investir dans la sécurité et la mobilité

Pour Michaël Vossaert, Bruxelles n’investit pas assez dans la police et la mobilité : « La population s’agrandit et nous devons avoir une réflexion sur le développement du territoire. Il faut investir dans la sécurité des Bruxellois et sur les possibilités de se déplacer en ville grâce à la mobilité douce par exemple. Entamons aussi une réflexion sur l’élargissement de Bruxelles en-dehors de ses 19 communes. »

Dans la même rubrique
La langue française fait partie du patrimoine bruxellois
Journées du patrimoine La langue française fait partie du patrimoine bruxellois
Le bien-être animal en réflexion
Le bien-être animal en réflexion
Pression maximale sur les espaces verts de la vallée de la Woluwe
Région bruxelloise Pression maximale sur les espaces verts de la vallée de la Woluwe
Animer la place Dumon pour soutenir nos commerçants et la convivialité
Animer la place Dumon pour soutenir nos commerçants et la convivialité
Faire revenir les moineaux dans notre commune
Faire revenir les moineaux dans notre commune
Woluwe-Saint-Pierre s’allie avec l’asbl BruZelle pour lutter contre la précarité menstruelle
Région bruxelloise Woluwe-Saint-Pierre s’allie avec l'asbl BruZelle pour lutter contre la précarité menstruelle