ACTUALITÉS

Journée internationale des personnes âgées
Woluwe-Saint-Lambert et Woluwe-Saint-Pierre mettent tout en œuvre pour prévenir l'isolement des aînés
Le mardi 1 octobre 2019

Ce mardi 1er octobre célèbre la Journée internationale des personnes âgées. Selon les Nations Unies, près de 700 millions de personnes dans le monde sont âgées de 60 ans et plus. Elles seront 2 milliards en 2050, soit environ 20% de la population mondiale.

Les personnes âgées, les seniors, les aînés… Ils ont bien des noms et représentent une population toujours plus active et demandeuse d’activités et d’aides ciblées dans nos communes.

A Woluwe-Saint-Lambert, l’échevine des aînés, Isabelle Molenberg, travaille sur deux axes : « Nous avons un axe d’aide au maintien à domicile et celui des loisirs et activités. Le premier part d’une constatation, les seniors veulent rester autonomes chez eux le plus longtemps possible. La commune a donc mis toute une série de services en place pour leur permettre de rester chez eux tout en bénéficiant de certaines aides comme, par exemple, une liaison entre le domicile et l’hôpital, la livraison de repas chauds à domicile ou encore des services de courses alimentaires. Tant que cela est possible, nous voulons accompagner la personne, en accord avec sa famille et en partenariat avec différents intervenants comme certaines asbl présentes sur le territoire de la commune. »

A Woluwe-Saint-Pierre, Carine Kolchory, également en charge des aînés, rejoint Isabelle Molenberg sur la nécessité de proposer différents services aux aînés : « Nous avons fait la même constatation dans ma commune et nous souhaitons répondre à cette demande selon les besoins de chacun. Nous proposons, par exemple, des solutions de mobilité avec le Wolubus, notre taxi social, ou encore des conseils avisés que leur offre avec professionnalisme le service communal des Affaires sociales, que ce soit en matière de pension, de logement, de loisirs… »

Prévenir l’isolement grâce aux activités communales

Une grande partie des seniors de ces deux communes bruxelloises reste active et ce, jusqu’à un certain âge précise Isabelle Molenberg : « Il faut avoir 60 ans pour être considéré comme senior à Woluwe-Saint-Lambert mais par contre, il n’y a pas d’âge maximum pour prendre part aux activités dédiées à ce public. Lorsque je me rends au repas/thé dansant que nous organisons une fois par mois, je rencontre des personnes de plus de 90 ans et elles ne font pas leur âge ! Nous avons tellement de styles d’activités différents qu’il y a toujours une activité adéquate pour chaque âge et chaque état de santé. Grâce au Centre Malou, nos seniors peuvent, par exemple, prendre part à des cours de cuisine, s’initier à l’informatique ou encore jouer aux échecs et à des jeux de société. L’asbl Wolu 10.000 propose, elle, des voyages et des excursions en Belgique et à l’étranger. Bref, il y en a pour tous les goûts, tous les âges et toutes les conditions physiques. »

Carine Kolchory continue : « A Woluwe-Saint-Pierre, nous proposons le même type d’activités, à savoir de la gymnastique douce, des loisirs créatifs, de l’initiation à internet … Et nous mettons également l’accent sur la santé avec des ateliers nutrition ou des conférences sur certaines maladies comme Parkinson ou Alzheimer. Nous favorisons également les relations intergénérationnelles grâce à des activités ou des propositions de logement alternatif comme l’habitat groupé ou l’habitat kangourou. L’ASBL Soleil des Toujours Jeunes, que je préside, propose tout au long de l’année à ses adhérents un éventail d’activités divertissantes et conviviales: excursions et visites guidées en autocar, représentations théâtrales et musicales très diverses, conférences, voyages, séjours à l’étranger… »

Un « Plan santé » intercommunal pour Woluwe-Saint-Pierre et Woluwe-Saint-Lambert

Tant de points communs dans les politiques des aînés à Woluwe-Saint-Lambert et à Woluwe-Saint-Pierre ont donné des idées aux deux échevines qui partagent les mêmes compétences. Isabelle Molenberg et Carine Kolchory travaillent ensemble à un « Plan santé » intercommunal avec, comme première action, une campagne de sensibilisation au sucre. « Les seniors ne seront pas l’unique public ciblé par cette campagne, mais nous mettons en place des actions qui leur sont spécifiques« , précise Isabelle Molenberg.

Carine Kolchory, pour sa part, a d’ailleurs proposé une sensibilisation à la maladie du diabète grâce à test de glycémie et la dégustation d’un goûter sain lors de la deuxième édition du Salon des Seniors de Woluwe-Saint-Pierre, qui vient d’être organisé : « Ce salon offre l’opportunité pour notre commune de rassembler en un seul endroit une vingtaine d’associations offrant, au quotidien, un ensemble de services divers et variés en matière de logement, de santé, de sport, des loisirs, d’aides à domicile et ce, dans l’objectif de prévenir l’isolement de nos ainés et de leur permettre de vivre le plus longtemps possible chez eux. »

Isabelle Molenberg propose, cet après-midi, le forum des seniors : « l’opportunité d’informer les seniors sur ce qu’il se passe dans leur commune, mais également de les laisser s’exprimer sur leurs attentes en matière d’aides ou de loisirs. »

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Economie Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Logement Mobilité Santé Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
L’app « Fluicity » pour être davantage à l’écoute des citoyens
Ganshoren L'app "Fluicity" pour être davantage à l'écoute des citoyens
10 ans du Centre Malou : « Les seniors peuvent participer à autant d’activités qu’ils souhaitent »
Woluwe-Saint-Lambert 10 ans du Centre Malou : "Les seniors peuvent participer à autant d’activités qu’ils souhaitent"
Alain Kestemont : « Nous allons mettre en place un parrainage de jeunes en difficultés par des policiers de notre zone »
Communales, un an après : Anderlecht Alain Kestemont : "Nous allons mettre en place un parrainage de jeunes en difficultés par des policiers de notre zone"
Patrick Pynnaert : « On ne respecte pas la mémoire »
Fort de Cognelée Patrick Pynnaert : "On ne respecte pas la mémoire"