Mobilité
La vitesse dans les tunnels bruxellois et son indication
Le lundi 24 avril 2017

Depuis le début du mois d’avril 2015, la vitesse maximale dans le tunnel Léopold II a été réduite de 70 à 50 km/h. Des panneaux de signalisation ont dû, par la même occasion, être placés pour prévenir les automobilistes de cette réduction considérable. Ce qui m’étonne dans ce dossier où l’on évoque sans cesse la sécurité, la diminution des risques d’accident et les nouveaux moyens de contrôle de la vitesse par le biais des radars-tronçons, c’est qu’il demeure quelques exceptions. Ainsi, dans le tunnel ralliant par exemple, la rue Belliard à Montgomery, il est tour à tour autorisé de circuler à 70 km/h puis à 50 km/h. Et dans le tunnel Stephanie, la vitesse maximale est de 30 km/h. Avouez que le manque de cohérence est étonnante, en fonction de l’endroit où l’on se trouve dans la ville. Je m’interroge sur la façon dont les touristes qui débarquent en voiture à Bruxelles, sont censés s’y retrouver et comprendre la logique qui a été instaurée.

Je me permets donc de vous poser les questions suivantes :

  • La prochaine étape est-elle d’uniformiser la vitesse maximale à 50 km/h pour l’ensemble des tunnels de la capitale ?
  • Afin que les automobilistes soient mieux informés des codes de la circulation routière en matière de vitesse, les mises en garde, la communication, la signalisation, vont-elles être repensées ?
  • La réduction de la vitesse autorisée dans les tunnels a-t-elle engendré une diminution des accidents ou a-t-on pu constater d’autres conclusions intéressantes ? Une étude a-t-elle été réalisée en ce sens ? Si oui, quelles en sont les conclusions ?
  • Serait-il possible d’utiliser les panneaux lumineux surplombant l’entrée de chaque tunnel pour informer les usagers de la route, de la situation du trafic routier (embouteillages, accidents, événements – manifestations, sommets, roller parade…) et pour rappeler la vitesse autorisée dans les tunnels bruxellois ?

Découvrez : 

Le compte rendu des débats

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Economie Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Logement Mobilité Santé Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
Marie Nagy :  « Bruxelles est une ville où les groupes ne se rencontrent pas. Nous avons besoin d’un ‘dictionnaire commun’ pour nous approprier avec lucidité notre avenir commun »
a la rencontre de nos élus (5) Marie Nagy : « Bruxelles est une ville où les groupes ne se rencontrent pas. Nous avons besoin d'un 'dictionnaire commun' pour nous approprier avec lucidité notre avenir commun »
L’intégralité de l’accord du gouvernement bruxellois
Région bruxelloise L'intégralité de l'accord du gouvernement bruxellois
Tous les résultats en Wallonie, à Bruxelles et dans sa périphérie
Résultats Tous les résultats en Wallonie, à Bruxelles et dans sa périphérie
Le lancement le 21 mars 2019 d’une monnaie locale dénommée la ‘Zinne’
Affaires générales Le lancement le 21 mars 2019 d'une monnaie locale dénommée la 'Zinne'