ACTUALITÉS

Visites domiciliaires
Olivier Maingain demande d’enterrer le projet de loi
Le mardi 27 mars 2018

Le projet de loi relatif aux visites domiciliaires a déjà fait couler beaucoup d’encre. Pour rappel, celui-ci cherchait à faciliter l’arrestation de personnes en situation irrégulière sur le territoire. Le gouvernement fédéral souhaite donc pouvoir mettre en place une arrestation dans n’importe quel lieu, même s’il s’agit du domicile d’un tiers hébergeur.

 

Toutefois les critiques sont nombreuses. Une centaine de communes ont déjà souhaité s’y opposer en déposant une motion. Et Olivier Maingain, député fédéral DéFI et président de DéFI, a décidé de faire obstacle à ce projet de loi depuis le départ. En effet, ce projet est considéré comme inconstitutionnel puisqu’il va à l’encontre des principes fondamentaux de la démocratie.

 

Pour DéFI, il est central que nos mandataires défendent les droits de citoyens belges et qu’ils s’opposent à une violation du domicile et à l’irrespect de la vie privée.

 

Ce mardi 27 mars en commission de l’Intérieur du parlement fédéral, Olivier Maingain a donc souhaité savoir où en était le projet de loi, tandis que le ministre de l’Intérieur a lancé un processus de consultations.

 

Alors que Charles Michel n’a pas souhaité faire connaître l’avancée des travaux, Olivier Maingain a demandé s’il pouvait “enterrer le projet”, en conseillant de “bien prendre toutes les consultations juridiques qu’il faut avant de revenir éventuellement avec un texte”.

 

Le président de DéFI s’engage ainsi à suivre de très près ce dossier et à défendre les libertés fondamentales, nécessaires au bon fonctionnement de notre démocratie.

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Logement Mobilité Pouvoirs locaux Santé Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
DéFI  demande au gouvernement de mettre en place un plan d’action national global de lutte contre les violences faites aux femmes
Chambre DéFI demande au gouvernement de mettre en place un plan d’action national global de lutte contre les violences faites aux femmes
Un premier salon de la famille pour faire connaître les acteurs locaux qui soutiennent la parentalité
Woluwe-Saint-Lambert Un premier salon de la famille pour faire connaître les acteurs locaux qui soutiennent la parentalité
DéFI prône le multilinguisme des élèves plutôt que le bilinguisme des structures
Wallonie-Bruxelles DéFI prône le multilinguisme des élèves plutôt que le bilinguisme des structures
François De Smet à la rencontre des acteurs de terrain sur l’intégration et la coordination alimentaire
Province du Luxembourg François De Smet à la rencontre des acteurs de terrain sur l’intégration et la coordination alimentaire