ACTUALITÉS

Visites domiciliaires
Pour DéFI, ce projet de loi est disproportionné, source d’insécurité juridique et liberticide !
Le mardi 23 janvier 2018

Ce mardi 23 janvier, la commission Intérieur de la Chambre discutera du projet de loi visant à autoriser des visites domiciliaires au lieu de résidence de personnes en séjour illégal ou au domicile de personnes qui les hébergent.

 

Par ce projet, le gouvernement souhaite contrecarrer la formidable mobilisation citoyenne qui s’est organisée pour accueillir les migrants du Parc Maximilien en prévoyant la possibilité de perquisitionner leur lieu de résidence.

 

Si l’objectif poursuivi par le projet est de “protéger l’ordre public”, il apparaît vite à sa lecture que l’objectif est en réalité de dissuader l’hébergement des sans-papiers ou, à défaut, de perturber l’hébergement qui se serait malgré tout organisé chez des citoyens solidaires ne supportant plus l’incapacité du gouvernement fédéral d’organiser un accueil des migrants qui soit digne et conforme à ses obligations internationales.

 

Même si elle nécessite l’autorisation d’un juge d’instruction, la “visite domiciliaire” aura pour effet d’arrêter un étranger et de fouiller un domicile en vue de son expulsion, contrevenant de manière totalement disproportionnée aux principes fondamentaux d’inviolabilité du domicile et du droit à la vie privée.

 

Enfin, si la visite domiciliaire ne sera possible qu’à l’égard des personnes qui ne coopèrent pas à l’exécution de la mesure d’éloignement dont elles font l’objet, le dispositif du projet n’apporte aucune précision relative à cette condition, laissant ainsi place à l’arbitraire et à l’insécurité juridique.

 

Par conséquent, et à la lumière des avis écrits obtenus des acteurs de terrain et sollicités dès le mois de décembre par le député fédéral Olivier Maingain, DéFI signifiera son opposition à ce projet de loi en ce qu’il est disproportionné, source d’insécurité juridique et liberticide.

 

 

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Economie Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Logement Mobilité Santé Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
DéFI souhaite remettre l’éthique et la morale au centre du débat politique
Liège DéFI souhaite remettre l'éthique et la morale au centre du débat politique
Droits linguistiques :  DéFI gagne un nouveau combat pour la défense du régime des facilités !
Droits linguistiques DéFI gagne un nouveau combat pour la défense du régime des facilités !
Pour Olivier Maingain, voter DéFI est voter pour une société clairement plus juste, apaisée et rassembleuse
élections 2019 Pour Olivier Maingain, voter DéFI est voter pour une société clairement plus juste, apaisée et rassembleuse
DéFI est favorable à la suppression progressive des voitures-salaire et à leur remplacement par du net
mobilité DéFI est favorable à la suppression progressive des voitures-salaire et à leur remplacement par du net