ACTUALITÉS

Interview
Vaccination : “Il y a une forme d’attentisme de la part de la Belgique et de l’Europe, une accélération est nécessaire”
François De Smet Bel RTL
Le jeudi 7 janvier 2021

Ce jeudi 7 janvier, François De Smet, Président de DéFI et député fédéral, était l’invité de Fabrice Grosfilley dans la matinale de Bel RTL et sur BX1. Au programme des deux interviews : retour sur les incidents de Washington, stratégie de vaccination de la Belgique et Comité de concertation de ce vendredi 8 janvier.

Insurrection aux États-Unis

Ce mercredi 6 janvier, des milliers de manifestants favorables au président sortant des États-Unis Donald Trump ont envahi la colline du Capitole à Washington, plongeant dans la confusion la session du Congrès qui devait confirmer la victoire de Joe Biden à l’élection présidentielle du 3 novembre. Pour notre président, la fin du mandat de Trump ne doit pas être prise comme une parenthèse qui se referme : « Nous sommes partis pour une longue période d’instabilité et de vagues populistes et autoritaires. Trump a fait plus de 4 millions de voix supplémentaires par rapport à 2016, il a des partisans. Certaines personnes vivent dans une bulle et avec l’effet des réseaux sociaux où ils se convainquent que cette élection a été volée, c’est la version américaine de ce que l’on voit dans toutes les démocraties qui commencent à être un peu fatiguées. Il y a une envie partagée par un certain nombre de gens malheureusement, d’hommes forts, de discours simplistes, de désignation d’un adversaire que ce soit les étrangers, les riches, les élites, n’importe qui… C’est très effrayant. 

Le fascisme commence par l’institutionnalisation de la violence, la victoire des discours simplistes et la désignation de boucs émissaires. Mais, ça ne veut pas dire que les événements de la Deuxième Guerre mondiale vont se répéter parce qu’on voit qu’une démocratie qui fonctionne peut encadrer et survivre à des gens autoritaires mais par contre, ça prouve qu’il y a une envie d’autoritarisme un peu partout et que nos régimes démocratiques tels qu’ils existent sont fragiles aux États-Unis comme en Europe. »

De mêmes images, de mêmes manifestations possibles à Bruxelles à La Chambre des représentants ? François De Smet n’y croit pas : « Depuis quelques années, nous sommes dans un monde où tout est imaginable mais je ne crois pas parce que malgré que nous soyons dans un pays imparfait, nous avons des institutions qui fonctionnent et une population qui tient, malgré tout, dans son coeur,  dans ses habitudes et dans sa mentalité, à ce que les problèmes ne se règlent pas avec la violence. En Belgique, nous sommes toujours arrivés à régler nos difficultés, qu’elles soient linguistiques, confessionnelles ou autres, par la discussion. On peut dire que la démocratie belge n’est pas parfaite mais on a au moins ça. »

Vaccination et Covid-19

La Belgique donne un petit coup d’accélérateur sur la vaccination au Covid-19. Accélération nécessaire pour François De Smet : « Il y a une forme d’attentisme de la part de la Belgique et de l’Europe, cette accélération était nécessaire. La campagne a démarré ce mardi et il n’a pas fallu 24h pour que le ministre de la santé, sous pression du personnel soignant et de l’opposition dont Sophie Rohonyi, change son fusil d’épaule en disant “On va accélérer, je vous reviens vendredi lors du Comité de concertation avec un plan d’attaque.” Ce calendrier de vaccination dépend de deux choses, les spécificités belges c’est-à-dire que la vaccination qui dépend de différents niveaux de pouvoir (fédéral pour les commandes, régions pour la vaccination, communautés pour la prévention) mais il y a aussi un problème européen. C’est un débat qu’on commence à voir dans une série d’autres pays comme la France ou l’Allemagne. Quand on compare l’Union à d’autres pays comme le Royaume-Uni, les Etats-Unis ou Israël, il y a un souci. Nous sommes victimes d’une gestion en trop bon père de famille. La Commission européenne a voulu acheter un portefeuille de vaccins pour s’assurer à moyen et à long terme d’avoir des vaccins pour tout le monde en 2021, pourquoi pas. Mais du coup, le seul vaccin qui était au point en décembre 2020, celui de Pfizer, nous a mis dans une situation où nous sommes en queue de peloton pour l’approvisionnement parce que les autres pays ont raflé les stocks. »

Alors, comment accélérer la stratégie de vaccination de la Belgique ? « Il faut que la Commission européenne exige une accélération du calendrier d’approvisionnement et que Pfizer et Moderna honorent leurs commandes parce qu’ils ont actuellement des retards de livraison. Il faut également travailler sur l’administration de la deuxième dose. Si on peut s’assurer que le fournisseur livrera dans les temps cette deuxième dose (3 semaines) on pourra arrêter d’être face à un dilemme entre les personnes âgées en maison de repos, qu’il faut sauver bien entendu, et les soignants. Il fallait commencer par les personnes âgées, bien sûr, mais il ne faut pas oublier les soignants » explique notre député fédéral.

Nouveau comité de concertation

Un nouveau comité de concertation est prévu pour ce vendredi 8 janvier mais il ne devrait pas modifier les règles sanitaires en vigueur actuellement. Avec regret, François De Smet estime que le maintien des mesures est nécessaire : « Ces mesures n’amusent personne. On voudrait tous rouvrir l’horeca, les coiffeurs… Mais il faut regarder la situation telle qu’elle est. Nous sommes dans un moment un peu trompeur parce que les chiffres sont à la baisse mais on est en plein milieu de l’hiver, nous n’avons pas encore le retour de ce que vont peut-être provoquer les fêtes de fin d’année et les vacances, nous avons cette variante britannique qui a empoisonné l’existence de la Grande-Bretagne en moins de trois semaines. C’est donc trop tôt. Il faut voir dans une semaine ou deux si les chiffres n’augmentent pas. 

Je suis d’accord sur le fait que pour certaines professions, il y a un problème d’objectivation et il devrait y avoir davantage de justifications des mesures. Mais, ceci étant, je trouve singulier de la part du MR, qui est le parti le mieux représenté au sein du Comité de concertation, de sortir systématiquement 3 jours avant ce comité, en dézinguant des mesures qu’il a prises. Je n’aime pas que l’on joue avec les espoirs des gens. »

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Mobilité Pouvoirs locaux Santé Social Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
Un élève sur trois est concerné par le harcèlement. Pour DéFI, il faut délivrer aux écoles des outils et techniques de prévention et de répression du harcèlement
Journée internationale de l’éducation Un élève sur trois est concerné par le harcèlement. Pour DéFI, il faut délivrer aux écoles des outils et techniques de prévention et de répression du harcèlement
DéFI souhaite de nouvelles mesures pour le secteur du sport
Journée internationale du sport féminin DéFI souhaite de nouvelles mesures pour le secteur du sport
“Je trouve choquant que Pfizer punisse la Belgique parce qu’on arrive à avoir une 6ème dose”
Vaccination “Je trouve choquant que Pfizer punisse la Belgique parce qu’on arrive à avoir une 6ème dose”
Les  secteurs de l’horeca, de la culture et de l’événementiel appellent à l’aide : DéFI propose un plan de reprise spécifique « corona safe »
Bruxelles Les secteurs de l’horeca, de la culture et de l'événementiel appellent à l’aide : DéFI propose un plan de reprise spécifique "corona safe"