ACTUALITÉS

Bruxelles
Une prime de 500€ pour les agents bruxellois
Le samedi 24 octobre 2020

Ce mercredi 21 octobre, Bernard Clerfayt, ministre bruxellois DéFI en charge des Pouvoirs locaux, s’entretenait avec les 19 bourgmestres. Un article de Pauline Deglume dans L’Echo de ce jeudi 22 octobre évoquait les sujets de discussion de cette réunion : la revalorisation salariale des agents communaux et les critères de répartition de la dotation supplémentaire qui sera octroyée aux communes par la Région.

Le gouvernement avait annoncé une revue à la hausse des barèmes communaux bruxellois, qui avait pris du retard à cause de la crise. L’enveloppe de 15 millions d’euros prévue à cet effet sera finalement bien utilisée.

Un premier avantage de 500 euros pour les agents communaux

« Pour ne pas perdre une année, la demande des syndicats, qui n’est pas illégitime, est de leur accorder un premier avantage. La formule la plus simple était celle d’une prime unique forfaitaire qui ne sera pas accordée l’an prochain puisque la revalorisation salariale sera alors une réalité », explique Bernard Clerfayt.

Bruxelles s’aligne sur les deux autres régions du pays

Le ministre bruxellois propose un alignement sur la Flandre et la Wallonie, sans lequel on arriverait à des chiffres de revalorisation moins élevés que ceux attendus par les syndicats : « La Région a tapé fort pour ses propres organes, sans se préoccuper de l’unicité de traitement. Il faudrait plus de 300 millions d’euros par an pour combler ce fossé » avec les autres régions.

« Les communes voudraient que l’on paie tout, mais cela n’a jamais été le cas lors des précédentes réformes. C’est le personnel des communes, donc il est logique qu’elles participent », continue Bernard Clerfayt. En clair, cela signifie que la Région prendra à charge trois quarts des coûts, à savoir 77 millions par an.

Responsabiliser les communes

En tant que ministre des Pouvoirs locaux, Bernard Clerfayt veut faire passer « un message de responsabilisation vis-à-vis des communes ayant fait le choix de développer des services exigeant beaucoup de personnel ». Ainsi, il reprend la clé DGC (dotation générale aux communes), intégrant une dimension sociale, et tenant également compte de la capacité contributive des communes.« C’est vrai que la Ville de Bruxelles qui a énormément de personnel réclame une clé ETP, mais Anderlecht et Molenbeek sont satisfaits de la clé DGC, car ils n’ont jamais eu la capacité de recruter davantage », conclut Bernard Clerfayt.

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Mobilité Pouvoirs locaux Santé Social Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
Woluwe-Saint-Lambert obtient le titre de « Commune du commerce équitable »
développement durable Woluwe-Saint-Lambert obtient le titre de « Commune du commerce équitable »
“Il faut offrir à la population des perspectives, tout en évitant une troisième vague”
Covid-19 “Il faut offrir à la population des perspectives, tout en évitant une troisième vague”
Le budget bruxellois en hausse de 33%
Bien-être animal Le budget bruxellois en hausse de 33%
Une nouvelle mesure pour aider les chercheurs d’emploi, dont l’entreprise a fait faillite, à rebondir
Région bruxelloise Une nouvelle mesure pour aider les chercheurs d’emploi, dont l’entreprise a fait faillite, à rebondir