ACTUALITÉS

Région bruxelloise
Une nouvelle mesure pour aider les chercheurs d’emploi, dont l’entreprise a fait faillite, à rebondir
Le jeudi 26 novembre 2020

Bernard Clerfayt, Ministre bruxellois de l’Emploi, annonce le lancement de « rebond.brussels », un  dispositif entièrement dédié à l’accompagnement sur-mesure des chercheurs d’emploi ayant perdu leur emploi à la suite d’une faillite. Un mécanisme jusqu’ici inexistant en Région bruxelloise.

Retrouver un emploi au plus vite

En juillet dernier, le gouvernement bruxellois se mettait d’accord sur un large plan de relance. Dans son volet Emploi – Formation, celui-ci consacrait plusieurs mesures dont la mise en place d’un dispositif d’accompagnement des personnes qui perdent leur emploi à la suite d’une faillite de l’entreprise. Baptisé « rebond.brussels », cette mesure prend désormais forme puisque la première séance d’informations s’est tenue, en virtuel, ce mardi 24 novembre. 

« Avec rebond.brussels, notre objectif est de prendre en charge rapidement les anciens travailleurs. Ils ont des compétences, ils ont des connaissances, il faut qu’ils retrouvent un emploi au plus vite pour éviter de s’engluer dans le chômage. C’est une course contre la montre », explique Bernard Clerfayt, Ministre bruxellois de l’Emploi. 

Un accompagnement sur-mesure

Concrètement, chaque travailleur bénéficiera d’un accompagnement sur-mesure adapté à ses compétences. Un large travail de reconversion vers d’autres secteurs d’activité, principalement ceux en souffrance ou en demande, sera aussi effectué afin d’orienter ces nouveaux chercheurs d’emploi vers des emplois durables.

L’accompagnement, dispensé par Actiris et les accompagnateurs sociaux, issus des organisations syndicales, sera individuel. Toutefois, une approche collective inédite pourra être mise en place, notamment dans le cas d’une faillite d’entreprise employant de nombreuses personnes. Les anciens travailleurs pourront construire ensemble leur nouveau projet professionnel, surfant sur une dynamique de groupe positive.

« Les chiffres bruxellois du chômage sont actuellement sous baxter du fédéral. Il est clair que le moratoire sur les faillites et le chômage temporaire, décidés par le gouvernement fédéral, permettent de reporter l’arrivée de nouveaux chercheurs d’emploi. Toutefois, selon Graydon, nous enregistrons 776 faillites entre juillet et novembre 2020. Ce chiffre devrait augmenter dès la fin du moratoire. En Région bruxelloise, grâce à rebond.brussels, nous sommes prêts à prendre ces travailleurs en charge », conclut le Ministre bruxellois.

Le projet concerne tous les travailleurs licenciés à la suite d’une faillite d’entreprise intervenue depuis le 1er juillet 2020. Rebond.brussels bénéficiera d’un budget de 3,5 millions d’euros en 2021 permettant d’accompagner et de remettre à l’emploi plus de 2.000 Bruxellois.

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Mobilité Pouvoirs locaux Santé Social Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
Reprise des activités sportives des ados, il en va de leur santé mentale !
Covid-19 Reprise des activités sportives des ados, il en va de leur santé mentale !
C’est horrible de donner de faux espoirs, on ne joue pas avec les nerfs des gens
coiffeurs C'est horrible de donner de faux espoirs, on ne joue pas avec les nerfs des gens
Un élève sur trois est concerné par le harcèlement. Pour DéFI, il faut délivrer aux écoles des outils et techniques de prévention et de répression du harcèlement
Journée internationale de l’éducation Un élève sur trois est concerné par le harcèlement. Pour DéFI, il faut délivrer aux écoles des outils et techniques de prévention et de répression du harcèlement
DéFI souhaite de nouvelles mesures pour le secteur du sport
Journée internationale du sport féminin DéFI souhaite de nouvelles mesures pour le secteur du sport