ACTUALITÉS

Une brigade de la propreté
Une nécessité pour Ixelles !
Le vendredi 12 octobre 2018

DéFI Ixelles veut mettre en place une brigade de la propreté. Une équipe d’employés communaux sillonnera les rues ixelloises pour sensibiliser à la propreté et pour sanctionner les incivilités.

Anne-Rosine Delbart, tête de liste : “Le constat est inquiétant, Ixelles est une commune sale. Les Ixellois sont nombreux à se plaindre et à raison. Nous ne pouvons pas laisser la situation s’aggraver. Notre solution : une brigade de la propreté. Cette brigade aura pour mission de sensibiliser les Ixellois à la propreté et de les sanctionner en cas d’incivilités avérées.

Nicolas Harmel, 2e sur la liste : “La commune doit avoir une véritable politique de sensibilisation à la propreté. Ça doit commencer dans les écoles dès le plus jeune âge. Mais nous savons que ça ne sera pas suffisant. Nous devons également mettre en place une politique de sanction stricte. C’est dans ces deux cas que la brigade aura un rôle à jouer.

Alexandra Philippe, 3e sur la liste : “Il faut un véritable travail quotidien dans les différents quartiers pour faire évoluer les mentalités. Lorsque toutes les conditions seront mises en place (sensibilisation et augmentation du nombre de poubelles et cendriers publics), la brigade aura un véritable pouvoir de sanction avec une tolérance zéro.

 

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Economie Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Logement Mobilité Santé Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
Olivier Maingain : « Il va falloir faire des économies à la FWB et pour cela il faudra une large majorité »
fédération wallonie-bruxelles Olivier Maingain : « Il va falloir faire des économies dans les institutions francophones et pour cela il faudra une large majorité »
A Fleurus, DéFI fait voter une motion contre l’extrême-droite
hainaut A Fleurus, DéFI fait voter une motion contre l'extrême-droite
Cécile Jodogne regrette la décision des pompiers de quitter la table des négociations syndicales
région bruxelloise Cécile Jodogne regrette la décision des pompiers de quitter la table des négociations syndicales
Pour François De Smet, « les partis démocratiques doivent s’emparer du Parlement pour réconcilier citoyens et politiques »
fédéral Pour François De Smet, « les partis démocratiques doivent s'emparer du Parlement pour réconcilier citoyens et politiques»