ACTUALITÉS

Périphérie
Transparence et neutralité dans les services publics : on n’a pas fini d’en parler en périphérie 
Équilibre
Le jeudi 23 juin 2022

Lors du dernier conseil communal de Drogenbos, les élus DéFI (liste UF) ont présenté deux motions : l’une sur la transparence et l’autre sur la neutralité des services publics. Toutes deux ont été rejetées par la majorité. La suite ? Continuer à défendre ces valeurs essentielles… dans les autres communes de la périphérie. 

L’objectif de la motion sur la transparence des mandats était d’améliorer la bonne gouvernance au sein de la commune de Drogenbos.

En effet, les habitants de Drogenbos sont en droit d’obtenir les informations sur le travail des mandataires locaux ainsi que le montant de leurs rémunérations liées à l’exercice de leurs mandats. Idem  dans les asbl communales et dans les intercommunales.  

Dans un souci de bonne gouvernance, de transparence et d’éthique, cette motion  prévoyait de rendre publiques et accessibles les données de toutes les personnes exerçant un mandat public via un cadastre.

Cette motion a été purement et simplement rejetée par la majorité (LB-Drogenbos PLUS). « Je ne peux que regretter ce rejet de transparence », commente Grégory Boen, chef de groupe DéFI et conseiller communal à Drogenbos. « Il faut renforcer le sentiment de confiance de nos concitoyens et pour cela, oui, il est important que les mandataires soient transparents durant l’exercice de leurs mandats…  et pas seulement avant les élections! ». 

Et de souligner que de nombreuses communes belges, qu’elles soient flamandes, wallonnes ou bruxelloises, ont déjà un tel cadastre sur leur site internet. Mais ce ne sera pas le cas pour Drogenbos.

Réaffirmer le principe de neutralité

Deuxième motion présentée par DéFI, deuxième rejet de la majorité.  Cette fois, ce sont les principes de neutralité, de non-discrimination et de non-politisation de l’administration communale et de ses agents défendus par François Dussart, conseiller communal et président de la section Défi à Drogenbos, qui ont récolté 11 voix “contre” (5 voix “pour” et une abstention).

Ce dernier a pourtant insisté : la neutralité constitue le fondement de notre socle commun de valeurs et la condition du vivre ensemble où chaque personne, lorsqu’elle est en contact avec les services publics se sent respectée dans sa différence, sa culture ou sa religion. 

« Au travers de cette motion, l’exercice de la fonction publique doit être assuré dans le respect d’une stricte impartialité », a-t-il rappelé.  « La neutralité dans les services publics est une évidence. Plus il y a de diversité, plus il faut de neutralité ».

Si l’histoire s’arrête ici à Drogenbos, elle n’est pas pour autant finie! Grégory Boen, également porte-parole de DéFI Périphérie, annonce d’ores et déjà qu’il demandera à tous les mandataires DéFI de la périphérie bruxelloise de présenter ces deux motions dans leurs conseils communaux respectifs.

Télécharger la motion “UF Neutralité” (pdf)

Télécharger la motion “UF Transparence” (pdf)

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Mobilité Pouvoirs locaux Santé Social Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
Entreprises flamandes recherchent main d’œuvre bruxelloise
Région bruxelloise Entreprises flamandes recherchent main d’œuvre bruxelloise
Survol de Watermael-Boitsfort : la lutte contre les nuisances sonores continue
Survol de Watermael-Boitsfort : la lutte contre les nuisances sonores continue
Journée mondiale des réfugiés : l’accueil des Ukrainiens par les communes
Journée mondiale des réfugiés L'accueil des Ukrainiens par les communes
La banque en ligne pour tous les Bruxellois : la Région bruxelloise et Febelfin luttent ensemble contre la fracture numérique
Transition numérique La banque en ligne pour tous les Bruxellois : la Région bruxelloise et Febelfin luttent ensemble contre la fracture numérique