Enfance
Surpoids et obésité infantile : un enjeu de santé-publique crucial pour la Fédération Wallonie-Bruxelles
Le jeudi 17 mai 2018

Le 18 mai prochain se tiendra la journée européenne de lutte contre l’obésité. J’aimerais profiter de cette occasion pour revenir sur cette épidémie mondiale à la fois alarmante et préoccupante. En effet, le surpoids et l’obésité constituent des facteurs de risques majeurs pour un certain nombre de maladies chroniques (diabète de type 2, maladies cardio-vasculaires ou cancers). Or, le nombre de personnes en surpoids ou obèse ne cesse d’augmenter. Les dernières projections au niveau de l’Union européenne sont d’ailleurs éloquentes : 52 % des européens sont en surpoids ou obèses, soit un adulte sur deux et près d’un enfant sur trois.

La tendance croissante des enfants touchés par ces phénomènes est d’autant plus inquiétante. A cet égard, la Fédération Wallonie-Bruxelles n’est pas épargnée par ce fléau puisque la proportion d’élèves de 2ème primaire en surpoids et obèses atteignait 21,2% et 10,1% en 2012. Ces chiffres démontrent qu’une volonté politique accrue est urgente et nécessaire pour endiguer ce phénomène car le surpoids et l’obésité entrainent de nombreuses conséquences physiques, psychologiques et sanitaires pour ces enfants. De fait, comme l’a démontré l’OMS, la forte probabilité que ces enfants restent obèses à l’âge adulte aurait des conséquences sur le plan économique et sur leur santé, celle de leur famille et sur l’ensemble de la société. Par ailleurs, les études démontrent que ce sont avant tout les enfants socio économiquement défavorisés qui risquent particulièrement de devenir obèses sous l’effet d’un manque d’accès à des denrées alimentaires de qualité et d’un mauvais accès à l’information de santé publique.

Il convient donc d’agir urgemment afin d’enrayer la progression de cette épidémie en Fédération Wallonie-Bruxelles. Evidemment aucune intervention isolée des pouvoirs publics ne constitue une solution. Afin d’apporter une réponse globale à cette maladie dont les causes sont multiples, il convient d’agir de manière transversale, à la fois sur l’éducation (des parents pendant et après la grossesse), le changement de comportement alimentaire et l’incitation à l’exercice physique.

 

Madame la Ministre, mes questions sont les suivantes :

  • Disposez-vous d’une actualisation des données de 2012 relatives à la proportion d’enfants touchés par les phénomènes de surpoids et d’obésité en Fédération-Wallonie-Bruxelles ?
  • Quelles sont les actions concrètes qui ont été entreprises sur base de l’axe «alimentation et activité physique» du plan de prévention santé en vue lutter contre l’obésité infantile en Fédération Wallonie Bruxelles durant l’année écoulée ? Disposez-vous de résultats chiffrés relatifs à la mise en œuvre de ces mesures ?
  • Pour ce qui concerne cette problématique, vous avez soulevé l’importance d’adopter une approche holistique. Avez-vous pu établir des liens avec vos différents collègues en vue de lutter contre l’obésité infantile ? Si oui, quels sont-ils ?
  • Quelle est la part de l’exercice en cours du budget de l’ONE qui est réservée à l’obésité infantile ? Quelles sont les mesures préconisées par l’ONE dans sa mission de soutien à la parentalité ? Y-a-t-il un accompagnement préventif spécifique pour les enfants à risque ?
Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Economie Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Logement Mobilité Santé Social
AUTRES ACTUALITÉS
Ajustement budgétaire – Office francophone de la formation en alternance (OFFA)
Education Ajustement budgétaire – Office francophone de la formation en alternance (OFFA)
Travaux à l’Athénée royal La Brise
Education Travaux à l’Athénée royal La Brise
Les pistes de refinancement pour l’aide à la création cinématographique de la FWB
Culture Les pistes de refinancement pour l’aide à la création cinématographique de la FWB
Accès à tarif préférentiel des lycées français aux francophones de la FWB
Relations internationales Accès à tarif préférentiel des lycées français aux francophones de la FWB