ACTUALITÉS

Brabant wallon
“Supprimer les aides au maintien à domicile des personnes âgées, c’est leur refuser de vivre leur vieillesse en paix chez elles”
Luc D'Hondt
Le mercredi 16 décembre 2020

Ce mardi 15 décembre, Luc D’Hondt, conseiller provincial DéFI du Brabant wallon, était l’invité de l’émission de la télévision locale TV Com : Votre commune et vous.

Réforme des provinces et zones de secours

C’est un des gros dossiers de cette fin 2020 pour toutes les provinces wallonnes, la reprise du financement des zones de secours suite à une décision de la Région. Pour Luc D’Hondt, il n’y aura pas le choix, des économies vont devoir être faites : « Les économies sont prévues crescendo jusqu’en 2024 pour arriver, par exemple, cette année-là à 10 millions. Le seul regret que je peux exprimer, c’est la manière dont le Collège provincial fonctionne. J’ai interpellé à de nombreuses reprises le Collège sur les décisions à prendre au niveau des zones de secours, mais aussi de la crise du Covid-19. Les chiffres budgétés d’ici la fin de la législature ne prennent actuellement en charge qu’une partie des efforts qui devront être consentis par la Province. »Sur la gestion de l’après Covid-19, notre conseiller provincial reste prudent : « Personne ne sait qu’elle va être réellement la gravité des conséquences de cette crise sur les différents secteurs. Ce que nous vivons, c’est de l’ampleur d’un tsunami. Nous ne pourrons pas investir que quelques milliers d’euros. Je suis persuadé que, pour le Brabant wallon, ce sont des dizaines de millions d’euros qui vont devoir être mis en œuvre. »

Les communes grandes perdantes…

Également conseiller communal à la Ville de Wavre, Luc D’Hondt revient sur la décision de la Province de mettre un terme à la dotation de 600.000 € dont bénéficiait la commune. « Cette décision unilatérale a été annoncée à quelques jours de la clôture des budgets communaux. Et Wavre n’est pas la seule commune impactée. La Province prend à sa charge le financement des zones de secours au détriment des communes. Ce qu’on doit investir d’un côté, il faut bien le prendre d’un autre côté. Ce qui est dommage c’est la façon dont la majorité gère les choses. Notre volonté est de prendre nos responsabilités. On sait ce qu’il va se passer mais en informant et en débattant des mesures à prendre. Ça n’a pas été le cas. Il n’y a pas eu d’informations, pas de débat et les décisions ont été prises comme cela. Si c’est comme ça que la démocratie s’exerce en Brabant wallon, j’en suis vraiment désolé. La meilleure façon de faire adhérer la population et les partis de l’opposition à la démarche de la majorité, c’était de nous associer aux décisions. »

Concernant la construction du budget de la Province, notre conseiller aurait souhaité une approche plus globale : « Soit, on fait ce que la Province a décidé de faire c’est-à-dire sucrer les grosses et moyennes dotations d’année en année, soit on adopte une approche plus globale. »

Maintien à domicile des personnes âgées

Le groupe DéFI à la Province soutient 17 suppressions sur 19 dans le cadre de la réforme du Brabant wallon. L’une des suppressions que notre conseiller provincial ne soutient pas c’est l’abrogation de l’aide octroyée au maintien à domicile des personnes âgées et des personnes handicapées. « Dans les circonstances actuelles, dire aux personnes âgées, on ne va plus investir dans votre maintien à domicile, restrictions obligent, ce n’est pas possible. Ces personnes fragilisées vont alors devoir aller en home et, vu la situation, ce n’est pas humain. Cette décision, c’est refusé aux personnes âgées de vivre leur vieillesse en paix chez elles. »

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Mobilité Pouvoirs locaux Santé Social Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
Ouïghours : la proposition de DéFI votée au parlement bruxellois
Région bruxelloise Ouïghours : la proposition de DéFI votée au parlement bruxellois
Bien-être animal : DéFI propose des chèques vétérinaires préadoption pour lutter contre les abandons
Région bruxelloise Bien-être animal : DéFI propose des chèques vétérinaires préadoption pour lutter contre les abandons
DéFI propose aux Agences Immobilières Sociales d’étendre leur parc locatif
Logement DéFI propose aux Agences Immobilières Sociales d’étendre leur parc locatif
“A l’instar des plus grands drames judiciaires qui ont touché de jeunes enfants dans notre pays, ce drame aurait pu être évité”
Meurtre du petit Dean “A l’instar des plus grands drames judiciaires qui ont touché de jeunes enfants dans notre pays, ce drame aurait pu être évité”