ACTUALITÉS

Survol aérien
Stop au survol intensif de Bruxelles !
Le jeudi 20 avril 2017

Le survol aérien de la région bruxelloise et de sa proche périphérie cause des nuisances aux habitants des communes concernées. La santé des citoyens et le droit à un environnement sain et de qualité doivent, plus que jamais, être au centre des priorités du gouvernement fédéral et régional.

DéFI assure la défense des intérêts des Bruxellois et des habitants de la périphérie. Le 27 mai 1999, le gouvernement bruxellois, sous l’impulsion du ministre Didier Gosuin, adoptait un arrêté relatif à la lutte contre le bruit généré par le trafic aérien. Cet arrêté constitue la seule arme juridique visant à protéger le citoyen des nuisances sonores et environnementales liées au survol aérien.

Pourtant, le survol intensif de la Région bruxelloise et de sa périphérie se poursuit. Pour DéFI, il est plus que temps que le gouvernement fédéral prenne enfin ses responsabilités. Il doit respecter l’arrêté Gosuin.

Les vols de nuit doivent cesser. DéFI exige donc que le survol aérien soit interdit entre 22h00 et 7h00.

La solidarité des Bruxellois et des habitants de la périphérie dans ce combat doit être maintenue. DéFI rappelle que cette unité est d’autant plus importante que le développement de Bruxelles-National engendre un survol de plus en plus intensif.

Retrouvez notre dossier complet comprenant les 12 demandes de DéFI au gouvernement fédéral concernant le survol aérien.

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Logement Mobilité Pouvoirs locaux Santé Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
DéFI regrette que le parcours d’accueil des primo-arrivants ne soit toujours pas d’application
RÉGION BRUXELLOISE DéFI regrette que le parcours d’accueil des primo-arrivants ne soit toujours pas d’application
Débat à Namur pour la présidence wallonne et présentation du programme pour le secrétariat général
élections internes Débat à Namur pour la présidence wallonne et présentation du programme pour le secrétariat général
« Il est inacceptable que les maternités fassent les frais des économies imposées au secteur des soins de santé »
fermeture de maternités "Il est inacceptable que les maternités fassent les frais des économies imposées au secteur des soins de santé"
“Le peuple serait furieux si nous devions revoter et il aurait raison !”
Fédéral “Le peuple serait furieux si nous devions revoter et il aurait raison !”