ACTUALITÉS

StériBornes
La proposition cosignée par Fabian Maingain adoptée à l’unanimité en commission de la Santé!
Le mercredi 18 avril 2018

Ce mardi 17 avril, la proposition de résolution co-déposée par Fabian Maingain, député bruxellois DéFI, visant la mise en place de StériBornes en Région bruxelloise, a été adoptée à l’unanimité en commission de la Santé du parlement francophone bruxellois !

 

La discussion entre les députés s’est déroulée sur une note constructive et a également permis de pointer le fait sociétal et complexe que représente la consommation de drogues. Pour Fabian Maingain, il est important de mener des actions concrètes et spécifiques d’aide, sans banalisation ni dramatisation disproportionnée de la consommation de stupéfiants.

 

Qu’est-ce que les « StériBornes » ?

 

Les StériBornes, ou bornes d’échange de matériel de réduction des risques, offrent un rôle complémentaire aux structures déjà mises en place, de manière gratuite et anonyme grâce à son accessibilité 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24.

 

Via ces bornes, les usagers peuvent avoir accès à une Stéribox (kit d’injection complet) contenant du matériel propre. Un double procédé d’échange permet aux consommateurs de se les procurer : soit via un jeton spécifique délivrant le matériel adéquat, soit via la remise d’un matériel usagé qui, une fois récupéré, permet de recevoir le même matériel.

 

Le triple objectif des bornes d’échange de matériel

 

 Faciliter l’accès au matériel stérile d’injection pour :

 

  • Diminuer les multiples risques infectieux tels que le VIH ou encore l’hépatite B, C et D.
  • Diminuer l’impact élevé du coût actuel des traitements des VIH et hépatites sur le budget de la sécurité sociale et des services de santé bruxellois.

 

Accompagner la dépendance pour ouvrir des opportunités de soins.

  • Les bornes d’échange de matériel s’adressent tant aux usagers qui fréquentent déjà les comptoirs d’échanges de seringues, qu’à ceux qui refusent tout contact avec des professionnels (hors circuit de soins) et qui encourent de facto des risques de contamination et d’infection graves.
  • le dispositif est fondé sur l’anonymat, pour permettre aux usagers qui le souhaitent de rester anonymes ou discrets.
  • les bornes d’échange permettent de travailler à une meilleure prise en charge personnalisée des consommateurs pour les orienter vers les services médicaux et sociaux les plus adéquats.  

 

Réduire les nuisances et l’insécurité pour :

 

  • diminuer les risques sanitaires liés à l’abandon de seringues sur la voie publique, en favorisant les collectes, la gestion et la destruction du matériel.
  • faciliter les missions des services publics et notamment tous les métiers liés à la réalisation des tâches de propreté publique, de collecte et de ramassage, avec pour objectif d’éviter les contaminations accidentelles.

 

Pour DéFI, l’adoption de cette proposition de résolution représente une belle avancée vers une meilleure gestion de la politique urbaine de santé et de sécurité publique.

 

« Ce projet vient, non pas encourager ni faciliter la consommation de drogue, mais la sécuriser et permettre à nos citoyens de retrouver des quartiers et des espaces publics libres de ce matériel de consommation qui représente un vrai risque pour tous !», conclut Fabian Maingain.

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Logement Mobilité Pouvoirs locaux Santé Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
DéFI veut rendre le Palais des Princes-Evêques aux Liégeois
Liège DéFI veut rendre le Palais des Princes-Evêques aux Liégeois
Discrimination à l’embauche, “il n’y a pas assez d’occasions pour en parler”
Journée mondiale de l'égalité des chances Discrimination à l’embauche, “il n’y a pas assez d’occasions pour en parler”
“Proxibus ou bus communal, nous voulons offrir une nouvelle solution de mobilité à la commune”
Yvoir “Proxibus ou bus communal, nous voulons offrir une nouvelle solution de mobilité à la commune”
Patrice Horn : « Nous gardons le cap de nos engagements en matière de transparence et de participation citoyenne »
Communales, un an après : La Hulpe Patrice Horn : "Nous gardons le cap de nos engagements en matière de transparence et de participation citoyenne"