ACTUALITÉS

Stade Roi Baudouin
L’union de la majorité et de l’opposition pour un stade multimodal
Le vendredi 29 juin 2018

Le député bruxellois DéFI, Emmanuel De Bock, se réjouit de voir rebondir sa proposition de 2013 de rénovation du stade Roi Baudouin mais demande de dépasser l’effet d’annonce en lançant de nouvelles études indépendantes qui permettront de valider les options de rénovation en privilégiant un stade multimodal.

Le chef de groupe DéFI au Parlement bruxellois rappelle qu’il était le seul à défendre cette option de rénovation du stade du Roi Baudouin en 2013 et qu’il avait d’ailleurs lancé une pétition qui avait réuni plusieurs milliers de signatures. Malheureusement, le sommet d’Ostende du Gouvernement bruxellois, qui s’est tenu quelques mois avant les élections régionales de 2014, a vu le CDH, ECOLO-GROEN et le PS soutenu par le MR, souscrire sans réserve au projet du parking C.  

On ne peut que regretter le temps perdu et l’entêtement absurde d’un certain nombre d’acteurs qui ont condamné toute alternative, et en particulier Alain Courtois.

La sortie du Ministre fédéral Didier Reynders quant à la rénovation du stade Roi Baudouin apparaît un peu surréaliste dès lors que le MR bruxellois n’a jamais désavoué ni remis en cause les choix d’Alain Courtois et de la majorité de la Ville de Bruxelles.

Il faut que Didier Reynders dépasse l’effet d’annonce que peut susciter sa nouvelle sortie médiatique et mette d’abord tout le MR d’accord sur le projet qu’Alain Courtois a, à de multiples reprises, refusé et condamné.

Pour le député, Alain Courtois a montré toutes ses limites et ne peut incarner un nouveau projet dès lors qu’il en a été le fossoyeur et en a symbolisé l’échec des 5 dernières années et la gabegie financière autour de ce projet.

Une étude objective et indépendante permettant d’aborder le débat de la rénovation du stade actuel sans passion et avec objectivité est nécessaire aux conditions suivantes :

  1. Un stade multimodal avec une solution durable pour l’athlétisme et pourquoi pas avec tribunes rétractables, un toit et un plancher transformable. Pourquoi ne pas rêver à un stade qui soit la rencontre entre le nouveau stade de Lille et celui du Stade de France.  
  2. Ce dossier ne pourra trouver un aboutissement et un apaisement que lorsqu’on réussira l’union sacrée autour d’un projet qui fasse consensus, qui soit financé et finançable de manière transparente et publique.
  3. Cette décision ne peut appartenir en définitive qu’à la population bruxelloise, celle de la Ville de Bruxelles et celle de la Région vu la mobilisation de tous les pouvoirs publics. C’est peut-être l’occasion de faire un appel pour un projet d’architecture ambitieux ainsi qu’une grande consultation populaire.

 

Il est urgent de rassembler les forces vives bruxelloises, qui croient réellement à cette alternative et qui sont prêtes à optimaliser la construction, l’occupation et la gestion qu’impliquerait un tel projet. Il en va de la crédibilité de Bruxelles et de ses dirigeants. Nous n’avons plus le droit à l’erreur.

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Economie Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Logement Mobilité Santé Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
DéFI souhaite le retour des kiosques urbains à Liège
région wallonne DéFI souhaite le retour des kiosques urbains à Liège
Schaerbeek va installer son Conseil du bien-être animal
région bruxelloise Schaerbeek va installer son Conseil du bien-être animal
Journée mondiale de l’aide humanitaire : lutter contre les trafiquants d’êtres humains, non contre ceux qui sauvent des vies
Journée mondiale de l'aide humanitaire Lutter contre les trafiquants d’êtres humains, non contre ceux qui sauvent des vies
Jeunesse/Environnement : Une grainothèque pour sensibiliser au développement durable et favoriser la mixité sociale
Jeunesse/Environnement Une grainothèque pour sensibiliser au développement durable et favoriser la mixité sociale