ACTUALITÉS

Services publics
La province de Luxembourg une fois de plus dans l'oeil du cyclone fédéral !
Le vendredi 15 juillet 2016

Entre la réduction des heures d’ouverture des bureaux bpost et une probable amélioration des services de télécommunication en zones rurales… les politiques fédérales semblent avoir perdu leur boussole, notamment du côté de chez Alexander de Croo.

La province de Luxembourg est, une nouvelle fois, dans l’œil du cyclone fédéral. Le gouvernement a annoncé la réduction des heures d’ouverture dans 14 agences bpost luxembourgeoises. 7 emplois temps plein passent, dans le même temps, à la trappe.

La mesure répond à une baisse objective de fréquentation au sein des bureaux de la poste belge et s’inscrit dans le cadre du contrat de gestion de bpost. Elle n’en demeure pas moins particulièrement douloureuse dans une province déjà largement affectée par les politiques restrictives du gouvernement : « Le gouvernement a clairement fait le choix de sabrer aveuglément les services publics en zones rurales, déplore Jonathan Martin, président de la Fédération luxembourgeoise de DéFIBpost suit une logique strictement financière, à l’opposé de ce que doit être une saine gouvernance publique. La qualité des services est reléguée au second plan. »

Jonathan Martin regrette, par ailleurs, l’absence de concertation entre la direction de bpost et les autorités provinciales et communales : « C’est le fait du prince, explique-t- il. Les citoyens et les employés n’ont qu’à payer la facture. Il est grand temps de réinstaurer un véritable dialogue. Notre province a besoin d’une véritable stratégie de développement, sans quoi l’attractivité de nos territoires se réduira, bientôt, à peau de chagrin. »

L’annonce par le gouvernement, début juillet, d’une réduction des coûts des liaisons hertziennes visant à améliorer la réception GSM dans 35 communes rurales console timidement DéFI. Cette réduction a pour objectif de libérer plus rapidement les budgets d’investissements pour installer de nouvelles antennes GSM et assurer de meilleures connexions de télécommunications. 13 communes luxembourgeoises seront concernées au terme d’une concertation avec les autorités communales et les opérateurs de télécommunication.

Jonathan Martin craint d’y voir un jeu de vases communicants malsain : « La réorganisation des bureaux de poste est-elle le prix à payer pour une meilleure couverture réseau, s’interroge le président de DéFI Luxembourg. On donne d’une main, on s’empresse de reprendre d’une autre. C’est particulièrement vrai pour les communes de Gouvy, Houffalize, Légise, Manhay et Vaux-sur-Sûre. »

La cacophonie ambiante témoigne, quoi qu’il en soit, d’une absence de stratégie globale. Le gouvernement De Wever/Michel a, plus que jamais, un goût amer en terres luxembourgeoises.

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Economie Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Logement Mobilité Santé Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
Cécile Jodogne prend ses fonctions de bourgmestre ff de Schaerbeek
région bruxelloise Cécile Jodogne prend ses fonctions de bourgmestre ff de Schaerbeek
Olivier Maingain :  « DéFI a maintenu sa ligne laïque »
région bruxelloise Olivier Maingain : « DéFI a maintenu sa ligne laïque »
François De Smet : « Accueillir dignement des demandeurs d’asile, cela ne n’est pas mener une politique nouvelle »
Chambre François De Smet : « Accueillir dignement des demandeurs d'asile, cela ne n'est pas mener une politique nouvelle »
Jonathan de Patoul : « Se sentir honteux devant une situation injuste donne envie de se battre même si on n’en n’est pas responsable »
à la rencontre de nos élus (4) Jonathan de Patoul : « Se sentir honteux devant une situation injuste donne envie de se battre même si on n'en n'est pas responsable »