ACTUALITÉS

SENEFFE
Coder Dojo poursuit son chemin
Coder Dojo poursuit son chemin
Le mardi 21 janvier 2020

Après l’initiative de Pascal Goergen à Grez-Doiceau, le projet Coder Dojo continu dans sa lancée. En effet, ce dimanche 19 janvier a eu lieu le premier atelier gratuit à Seneffe (Hainaut). Cette fois, c’est à l’initiative de notre échevin Nicolas Dujardin pour qui l’apprentissage du digital est nécessaire et inévitable pour la jeunesse.

Former les jeunes 

Pour rappel, le Coder Dojo a pour but de familiariser et former les jeunes de 7 à 17 ans à la programmation : sites web, jeux vidéos ou encore création d’applications. L’apprentissage consiste à utiliser les techniques de gamefication. Cela permet d’éduquer le sujet par des moyens ludiques et simples. « Pour cela, on utilise souvent le jeu. Les enfants pourront par exemple créer leur propre petit jeu ou leur propre petite animation. Le tout avec un langage informatique abordable et très concret. »

Un dimanche par mois

Les ateliers se dérouleront un dimanche par mois. Les jeunes seront encadrés par une équipe de bénévoles professionnels. « Nous sommes parvenus à trouver une douzaine de citoyens intéressés par le projet et qui possèdent de bonnes compétences en informatique. Dans la foulée, nous avons mis en place un atelier test uniquement avec les enfants des coachs. Ces bénévoles tourneront de façon à pouvoir disposer de sept ou huit coachs lors de chaque séance. »

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Logement Mobilité Pouvoirs locaux Santé Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
DéFI dénonce les économies dans l’enseignement communal athois
Wallonie picarde DéFI dénonce les économies dans l’enseignement communal athois
« DéFI a toujours été constructif dans les différentes missions royales »
Fédéral « DéFI a toujours été constructif dans les différentes missions royales »
Créons le premier centre belge de prise en charge des enfants et adolescents victimes de harcèlement !
Charleroi Créons le premier centre belge de prise en charge des enfants et adolescents victimes de harcèlement !
Emmanuel De Bock : « Planter des arbres coûte moins cher que le béton »
région bruxelloise Emmanuel De Bock : « Planter des arbres coûte moins cher que le béton »