ACTUALITÉS

Sécurité aérienne
DéFI exige un rapport sur l’utilisation abusive des pistes survolant Bruxelles !
Le jeudi 13 octobre 2016

DéFI veut que toute la clarté soit faite sur l’utilisation des pistes à l’aéroport de Bruxelles-national !

Nous partageons le ressentiment et la colère des riverains et des associations de riverains survolés face à l’annonce de l’accident évité le 5 octobre dernier. Nous avons frisé la catastrophe évitée de justesse grâce au sang-froid et à la réaction rapide de la tour de contrôle.

Cet incident grave n’aurait jamais dû arriver car durant la nuit du 5 octobre, et plus particulièrement à 20h40,  aucune contrainte opérationnelle ou météorologique n’imposait l’utilisation de l’atterrissage en piste 01.

Cet incident prouve que le choix des pistes opéré par Belgocontrol est condamnable. Le non-respect flagrant des prescrits de l’arrêt de la Cour d’appel du 17 mars 2005 doit être poursuivi et sanctionné. Le ministre de la Mobilité doit prendre ses responsabilités, et tout particulièrement dans un dossier aussi important que la sécurité des passagers, mais aussi des riverains de l’aéroport de Bruxelles-National”, précisent Véronique Caprasse, députée DéFI et Caroline Persoons, présidente de DéFI Bruxelles.

DéFI exige donc toute la transparence et un rapport complet, précis et exact sur l’utilisation des routes. Ce rapport doit être communiqué dans les 3 mois au parlement fédéral.

L’utilisation excessive et, dans ce cas abusive, de la piste 01 est directement lié au survol intensif de la Région bruxelloise, ce dossier, qui, pour rappel, est au point mort depuis l’installation du gouvernement De Wever/Michel et la prise de fonction des ministres Galant puis Bellot.

Par ailleurs, quand il s’agit de politique aéroportuaire, la première chose à prioriser, pour DéFI, est la sécurité de tous, voyageurs et riverains survolés. Et pour cela, le choix prioritaire est de minimiser les risques en tenant compte de la densité des populations survolées ; cela a toujours été la ligne de conduite de DéFI et continue à l’être – et cela vaut pour le nombre de vols, les conséquences au niveau de la santé, le choix des routes, l’extension de la nuit. Il ne s’agit pas d’un renvoi d’un quartier sur l’autre mais de limiter le nombre global de vols et d’éviter les zones densément peuplées.

DéFI souhaite, par conséquent, réitérer sa volonté de procéder au resserrement du virage gauche lors des décollages en piste 25R.
« De plus, notre présence au gouvernement bruxellois a permis non seulement de prendre la seule législation qui protège les habitants mais enfin récemment, d’en demander la pleine application et le renforcement des normes, tel que prévu à l’origine« , rappelle Caroline Persoons
Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Economie Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Logement Mobilité Santé Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
Pour Olivier Maingain, voter DéFI est voter pour une société clairement plus juste, apaisée et rassembleuse
élections 2019 Pour Olivier Maingain, voter DéFI est voter pour une société clairement plus juste, apaisée et rassembleuse
Votez DéFI, c’est voter #CeQuiEstJuste pour tous !
#CeQuiEstJuste Votez DéFI, c'est voter #CeQuiEstJuste pour tous !
Bernard Clerfayt est le candidat préféré des Bruxellois à la ministre-présidence de la Région
élections 2019 Bernard Clerfayt est le candidat préféré des Bruxellois à la ministre-présidence de la Région
Pour DéFI, la justice n’est pas un luxe mais un bien de première nécessite !
Hainaut Pour DéFI, la justice n'est pas un luxe mais un bien de première nécessite !