Enseignement - Handicap
Scolarisation des enfants souffrant d’autisme
Le vendredi 2 février 2018

Un article du Journal Le Soir du 16 janvier 2018 faisait état du déménagement de l’école La Vallée. Cette école accueille jusqu’à 114 enfants présentant des troubles autistiques ou de l’apprentissage.

Ce déménagement vise, à terme, à permettre la création de nouvelles places d’accueil sur la commune de Schaerbeek.
L’échevin de l’enseignement y dénonce, cependant, un manque cruel et récurrent de places d’accueil dans l’enseignement spécialisé de type 1 et de type 2. Selon lui, 300 à 400 places au minimum seraient nécessaires afin de remédier à cette insuffisance de places.

Si l’engagement de la commune de Schaerbeek en faveur des enfants souffrant notamment de troubles autistiques, et les moyens débloqués pour les faire évoluer dans un environnement agréable et adéquat sont clairement à saluer, je souhaiterais connaître, Madame la ministre Présidente, les initiatives prises par la COCOF en matière de soutien aux élèves souffrant de troubles mentaux, du comportement et de troubles autistiques.

Le Plan Autisme se fixe notamment comme objectif de « garantir une meilleure prise en charge adaptée à l’autisme et un bien-être accru pour les bénéficiaires » et ceci en développant « au moins un projet pilote de classe spécialisée dans l’enseignement ordinaire : projet expérimental de classes qui bénéficieraient d’un encadrement plus important » (au moyen de budgets issus des Cabinets ministériels des différents niveaux de pouvoir).

Ceci, dans la perspective de déterminer les critères d’organisation de la pédagogie adaptée pour élèves autistes.
D’autre part, j’ai appris qu’en France, deux écoles ont récemment expérimenté un dispositif d’inclusion scolaire pour les enfants autistes (« Aramis »), qui repose sur la méthode des classes dites d’ « autorégulation ». Cette méthode a été développée par un chercheur clinicien et professeur en psychologie dans une université canadienne (Stéphane Beaulne, université de Nipissing – Ontario).

Ce système vise à inclure l’enfant autiste dans une classe traditionnelle tout en lui permettant d’intégrer à intervalles réguliers un espace d’autorégulation où il est pris en charge par des éducateurs et enseignants qui lui apprennent à apprivoiser ses émotions et à gérer ses troubles émotionnels envahissants. L’élève quitte ensuite ce « sas » pour retourner en classe avec les autres élèves.

L’idée qui sous-tend le projet est d’apprendre à l’enfant autiste à être plus autonome dans la gestion de ses troubles. Dans les projets plus traditionnels, l’élève autiste est accompagné d’un adulte et habitué à réguler ses émotions et ses comportements sans prendre d’initiatives, au détriment de son apprentissage.
La classe d’autorégulation lui permet de s’approprier outils et comportements plus adaptés, de les éprouver dans une classe ordinaire pour ensuite s’auto-discipliner et prendre des initiatives.

Mesdames la Ministre-Présidente, Madame la Ministre, mes questions sont les suivantes :

  • Quels sont les actions et les moyens (financiers, humains, administratifs) que vous prévoyez de développer afin d’aider les communes à pallier le manque de places dans l’enseignement spécialisé dans les troubles autistiques et d’apprentissage ?
  • Existe-t-il des projets que la COCOF a développés ou compte développer, en tant que pouvoir organisateur, pour pallier ce manque de places pour les enfants présentant des troubles autistiques ?
  • Quels sont les projets que la COCOF entend mener, dans le cadre de sa politique en faveur des personnes handicapées, pour les enfants autistes ?
  • Aviez-vous eu connaissance du dispositif d’inclusion scolaire intitulé « Aramis »? Dans l’affirmative, comment le recevez-vous?
  • L’Institut Herlin scolarise notamment des élèves appartenant au type 2. Prévoyez-vous, à terme, des moyens et des actions visant à permettre l’accueil d’enfants autistes?
Thématiques populaires
Culture Discrimination Droits humains Droits linguistiques Economie Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Logement Mobilité Santé
AUTRES ACTUALITÉS
Le soutien aux associations dans leur recherche d’immeubles adaptés à leurs besoins pour réaliser leur mission.
L'aide aux personnes Le soutien aux associations dans leur recherche d’immeubles adaptés à leurs besoins pour réaliser leur mission.
La problématique des pensions pour inaptitude physique
Réforme des pensions La problématique des pensions pour inaptitude physique
Les conclusions du Baromètre des parents 2017 de la Ligue des Familles à propos de la situation et des besoins des parents aidants proches
Aidants proches Les conclusions du Baromètre des parents 2017 de la Ligue des Familles à propos de la situation et des besoins des parents aidants proches
L’écartement du Collège de direction de la Haute Ecole Lucia de Brouckère
Formation et enseignement L'écartement du Collège de direction de la Haute Ecole Lucia de Brouckère