ACTUALITÉS

Scandale au sein du Logement Molenbeekois
DéFI demande l'audition des dirigeants de la SLRB et de la SISP et la présence d'administrateurs de l'opposition avec voix consultative au sein du CA
Le mercredi 23 janvier 2019

Dans le cadre de son interpellation sur les conclusions de l’audit portant sur la gestion de la Société immobilière de service public (SISP) “Le Logement Molenbeekois”, Michaël Vossaert, député-conseiller communal DéFI, a officiellement déposé une demande d’auditions auprès du Président de la commission du Logement du Parlement bruxellois.

 

Michaël Vossaert souhaite notamment entendre un représentant de la société Ernst & Young qui a réalisé l’audit du “Logement Molenbeekois”, le directeur et le président du Conseil d’Administration de la SISP “Le Logement Molenbeekois”, un représentant de la Société du logement de la Région Bruxelles-Capitale (SLRB) et le délégué social de la SLRB auprès du “Logement Molenbeekois”.

 

L’objectif de ces auditions est d’expliquer comment la tutelle régionale a agi dans ce dossier car cette tutelle est permanente et non ponctuelle. Il est dès lors important de comprendre pourquoi les faits qui sont révélés aujourd’hui n’ont pas été endigués dès les premiers signaux d’alerte de potentiels dysfonctionnements.

 

En outre, l’élu amarante est consterné par les déclarations de Françoise Schepmans, bourgmestre sortante de Molenbeek-Saint-Jean, qui indique dans une interview qu’elle n’était “pas au courant de tous ces problèmes au Logement Molenbeekois » et celles de la bourgmestre actuelle, Catherine Moureaux, qui indique à juste titre ne pas avoir participé à la majorité précédente, mais ne rappelle pas que sa formation politique avait un représentant au sein du conseil d’administration du Logement Molenbeekois.  

 

Pour Michaël Vossaert: « Nous assistons ici à un vrai jeu de dupes. Je rappelle qu’en date du 18 avril 2013, le conseil communal a désigné ses représentants au sein de la SISP. Des membres du MR et de la majorité sortante (MR-CDH-ECOLO) ainsi que du PS et du PTB ont été désignés à cette occasion pour siéger en tant qu’administrateurs. Il est temps d’assumer aujourd’hui les responsabilités tant au niveau communal que régional!”

 

Ces déclarations confirment dès lors la nécessité d’organiser un conseil communal extraordinaire pour entendre les responsables de la commune en charge de ce dossier et d’organiser des auditions au Parlement bruxellois. Il est également nécessaire pour l’avenir de permettre la présence de l’ensemble des partis démocratiques de l’opposition dans la SISP, en qualité d’administrateurs avec voix consultative.

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Economie Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Logement Mobilité Santé Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
François De Smet : « Accueillir dignement des demandeurs d’asile, cela ne n’est pas mener une politique nouvelle »
Chambre François De Smet : « Accueillir dignement des demandeurs d'asile, cela ne n'est pas mener une politique nouvelle »
Jonathan de Patoul : « Se sentir honteux devant une situation injuste donne envie de se battre même si on n’en n’est pas responsable »
à la rencontre de nos élus (4) Jonathan de Patoul : « Se sentir honteux devant une situation injuste donne envie de se battre même si on n'en n'est pas responsable »
DéFI désigne ses chefs de groupe aux Parlements bruxellois
région bruxelloise DéFI désigne ses chefs de groupe aux Parlements bruxellois
L’intégralité de l’accord du gouvernement bruxellois
Région bruxelloise L'intégralité de l'accord du gouvernement bruxellois