Environnement
Le rôle de la Région dans la gestion et l'alimentation financière du Fonds pour l'atténuation des nuisances dans le voisinage de l'aéroport de Bruxelles-National
Le mardi 6 mars 2018

Selon le Vif/L’express du 18 janvier 2017, le Fonds pour l’atténuation des nuisances dans le voisinage de l’aéroport de Bruxelles-National (FANVA), créé en 2001, et dont les missions ont été confiées à la société de gestion de l’aéroport de Bruxelles-National, serait toujours vide. Pour mémoire, alimenté grâce à une taxe bruit imposée aux compagnies aériennes, ce Fonds devait servir à financer des primes pour l’isolation acoustique des bâtiments les plus exposés aux nuisances sonores et financer les éventuelles expropriations autour de l’aéroport.

Interrogé par le Vif/L’express, le Ministre fédéral de la Mobilité et du Transport, François Bellot, a pointé du doigt les Régions en estimant que celles-ci étaient compétentes en matière de politiques d’isolation et d’expropriation via l’Aménagement du territoire, l’urbanisme et l’environnement.

Madame la Ministre, mes questions sont les suivantes :

Avez-vous eu un contact avec le fédéral pour ce qui concerne la gestion et l’alimentation financière de ce Fonds antibruits ?

La création d’un Fonds régional disposant des mêmes finalités est-elle envisageable dans le cadre du nouveau Plan bruit ?

Pourriez-vous m’indiquer si la Région, par le biais de Bruxelles-environnement, vient en aide aux riverains ‘bruxellois touchés par des nuisances sonores engendrées par l’aéroport de Bruxelles-National en matière d’isolation ?

Pourriez-vous enfin m’indiquer si des plaintes liées aux nuisances engendrées par l’aéroport de Bruxelles-National ont-elles été enregistrées sur le portail régional infobruit ?

Découvrez : 

Le compte rendu des débats

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Economie Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Logement Mobilité Santé Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
Marie Nagy :  « Bruxelles est une ville où les groupes ne se rencontrent pas. Nous avons besoin d’un ‘dictionnaire commun’ pour nous approprier avec lucidité notre avenir commun »
a la rencontre de nos élus (5) Marie Nagy : « Bruxelles est une ville où les groupes ne se rencontrent pas. Nous avons besoin d'un 'dictionnaire commun' pour nous approprier avec lucidité notre avenir commun »
L’intégralité de l’accord du gouvernement bruxellois
Région bruxelloise L'intégralité de l'accord du gouvernement bruxellois
Tous les résultats en Wallonie, à Bruxelles et dans sa périphérie
Résultats Tous les résultats en Wallonie, à Bruxelles et dans sa périphérie
Le lancement le 21 mars 2019 d’une monnaie locale dénommée la ‘Zinne’
Affaires générales Le lancement le 21 mars 2019 d'une monnaie locale dénommée la 'Zinne'