ACTUALITÉS

Grand entretien
"Retourner voter, c'est dire à la N-VA et au Belang qu'ils seront vainqueurs et que le séparatisme est la seule façon de régler le problème"
Le samedi 9 novembre 2019

Ce samedi 9 novembre, Olivier Maingain revient, dans les colonnes de l’Echo sur la formation du gouvernement et le rôle que peut jouer DéFI au niveau fédéral.

La N-VA a perdu les élections

« Juger que la N-VA est indispensable pour former une majorité a été le leitmotiv du MR depuis les élections. Ce qui a donné à la N-VA une importance que même les électeurs ne lui avaient pas donnée. La N-VA a perdu les élections, il faut le rappeler. La plupart des partis de pouvoir ont perdu. Mais cela ne justifie pas qu’on laisse à la N-VA les clés de la Belgique. Le ministre-président du gouvernement flamand a indiqué qu’il avait fait alliance avec l’Open Vld et le CD&V parce qu’il n’avait pas de majorité avec le Belang ! On se demande ce qu’il faut de plus à certains responsables politiques tant francophones que néerlandophones pour cesser de considérer qu’on ne peut se passer de ce parti » explique Olivier Maingain.

Le Pacte des Belges

« La N-VA n’est pas dans la logique belge » continue le Président de DéFI. « Dans ce pays, il y avait ce que j’appelle le pacte des Belges. Il y a certes de grandes différences communautaires et régionales, mais on considérait qu’un certain nombre d’enjeux nécessitaient que le niveau fédéral soit efficace. Notamment au niveau international. La N-VA n’est pas dans la logique d’un pays qui souhaite honorer son rôle d’État hôte des institutions européennes, par exemple. Il y a là une impossibilité à long terme. L’alliance qu’a acceptée Charles Michel a fait basculer notre pays au bord du précipice. La N-VA veut y pousser la Belgique. On ne peut pas trouver un terrain d’entente avec un parti comme celui-là. »

Une coalition arc-en-ciel

« S’il faut donner un confort à une majorité arc-en-ciel avec nos deux sièges nous prendrons nos responsabilités. Je connais le pouvoir relatif de mon parti, mais lorsqu’on offre un confort à une majorité, on peut assumer des responsabilités. Ceux qui auront le courage de sonner la rébellion seront les vrais vainqueurs à terme. Si l’échec est total, cela voudrait dire que les partis flamands savent qu’ils vont retourner aux élections en disant à la N-VA et au Belang « vous serez les vainqueurs ». Ce serait leur donner un argument électoral déterminant : c’est le choix du séparatisme et la seule manière de régler le problème. Si c’est cela l’enjeu des élections, la N-VA et le Belang vont tout écraser » conclut Olivier Maingain sur une possible coalition arc-en-ciel.

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Logement Mobilité Pouvoirs locaux Santé Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
Alexandre Dermine : « la gestion communale est au ralenti alors que les enjeux sont nombreux ! »
Communales, un an après : Watermael-Boitsfort Alexandre Dermine : "la gestion communale est au ralenti alors que les enjeux sont nombreux !"
DéFI plus que jamais vigilant quant à la situation de la Justice en Luxembourg
Luxembourg DéFI plus que jamais vigilant quant à la situation de la Justice
« Le respect envers les policiers doit être rétabli en poursuivant systématiquement les infractions commises à leur encontre »
Fédéral "Le respect envers les policiers doit être rétabli en poursuivant systématiquement les infractions commises à leur encontre"
Les crimes sexuels commis sur des enfants ne seront désormais plus prescrits
Fédéral Les crimes sexuels commis sur des enfants ne seront désormais plus prescrits