ACTUALITÉS

République démocratique du Congo
Il faut tout mettre en oeuvre pour soutenir la tenue d'élections présidentielles démocratiques !
Le lundi 26 septembre 2016

La République démocratique du Congo traverse une très grave crise politique.  En effet, à trois mois de la fin du mandat du président Kabila et faute de convocation du corps électoral congolais, les Congolais ont en effet – et très légitimement – fait usage récemment de leur devoir constitutionnel de faire échec à toute prise ou tout exercice du pouvoir par la force. Les Congolais du Congo, mais aussi de Belgique, ont ainsi dernièrement manifesté, afin de revendiquer, auprès du président Kabila et de la communauté internationale, leur droit de voir organiser au plus vite dans leur pays des élections présidentielles démocratiques et transparentes.

Les forces de l’ordre ont alors très violemment réprimé les manifestants, les sièges de l’opposition congolaise ont été incendiés, des personnes ont été brûlées vives, des journalistes ont été interpellés, et d’autres personnes ont été arrêtées et sont aujourd’hui détenues dans des conditions qui nous sont inconnues, « alors que le ministre congolais de la Justice nie toujours l’existence de prisonniers politiques au Congo« , déplore Véronique Caprasse, députée fédérale DéFI

L’Etat belge doit offrir un soutien sans faille aux Congolais désireux d’une transition démocratique. « C’est d’ailleurs en ce sens que nous avons voté ce 20 juillet dernier une résolution relative aux élections présidentielles en RDC« , rappelle la députée. En clair, cette résolution demande notamment au gouvernement de plaider en faveur de sanctions ciblées comme des interdictions d’entrée ou encore le gel d’avoirs bancaires, à l’égard de personnes qu’il juge responsables de graves violations des droits de l’homme, d’actions de répression violente, d’intimidation ou de harcèlement à l’encontre de citoyens, de l’opposition démocratique, de défenseurs des droits de l’homme ou de journalistes, et de ne pas hésiter à instaurer lui-même de telles sanctions.

Il est plus que temps d’agir à la hauteur de la gravité de la situation et de l’acquis démocratique en jeu.  » Nous devons mettre en oeuvre tous les points de notre résolution, de concert avec les autres Etats membres de l’ONU« , insiste Véronique Caprasse; assister et soutenir la tenue d’élections présidentielles démocratiques dans un pays où la situation politique est déterminante pour l’ensemble des pays des Grands lacs. La démocratie doit se faire respecter, mais certainement pas au prix de nombreuses vies humaines.

 

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Economie Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Logement Mobilité Santé Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
Olivier Maingain : «  DéFI est prêt à participer à la stabilité des institutions bruxelloises »
élections 2019 Olivier Maingain : « DéFI est prêt à participer à la stabilité des institutions bruxelloises »
DéFI envoie 10 députés au Parlement bruxellois
DéFI envoie 10 députés au Parlement bruxellois
François De Smet et Sophie Rohonyi seront les députés fédéraux de DéFI
François De Smet et Sophie Rohonyi seront les députés fédéraux de DéFI
Tous les résultats en Wallonie, à Bruxelles et dans sa périphérie
Résultats Tous les résultats en Wallonie, à Bruxelles et dans sa périphérie