ACTUALITÉS

Rentrée politique
Les temps forts
Le dimanche 3 septembre 2017

Ce dimanche 3 septembre s’est tenue la rentrée politique du parti, au Wolubilis, rassemblant quelque 500 militants et annonçant les grands enjeux politiques de l’après crise politique comme la bonne gouvernance, le droits de Francophones ou encore les objectifs pour la Wallonie.

 

Le congrès fut ouvert par Delphine de Valkeneer, cheffe de groupe DéFI au Conseil communal de Woluwe-Saint-Lambert. Transparence, démocratie interne, esprit critique et petites touches d’humour furent les mots d’ordres tempérant ce grand rendez-vous militant.

 

L’élue amarante a ensuite rappelé le bilan des rationalisations et réformes de DéFI en matière de gouvernance et d’éthique au sein du gouvernement bruxellois.

 

Retrouvez ici son discours in extenso.

 

Luc D’Hondt, président de DéFI Brabant wallon, a continué en matière de gouvernance mais cette fois-ci pour la Wallonie. Il n’a pas manqué d’épingler la réforme minimaliste du gouvernement wallon cdH – MR.

 

« Réformer la gouvernance, c’est avant tout faire respecter les lois pour tous, partout, sans faveur pour les proches, sans faiblesse pour les puissants », affirme-t-il.

 

Retrouvez ici son discours in extenso.

 

La présidente de DéFI Périphérie, Sophie Rohonyi, a ensuite fait le point sur la situation en périphérie. « DéFI reste le moteur de la lutte contre les discriminations linguistiques », assure-t-elle.

 

Pour la présidente, l’objectif est clair : « Faire de DéFI une force incontournable en périphérie, de sorte que les droits des Francophones puissent être correctement défendus où ils en ont besoin. »

 

Retrouvez ici son discours in extenso.

 

Jean-Noël Gillard, président de DéFI Charleroi, est revenu sur les priorités de DéFI pour la Wallonie.

Parmi elle, la mobilité en Wallonie. « DéFI la veut efficace et permettant de mieux connecter nos villes et nos campagnes entre-elles dans un souci élémentaire de développement socio-économique du territoire », affirme Jean-Noël Gillard.

Retrouvez ici son discours in extenso.

 

Enfin, Bernard Clerfayt, bourgmestre DéFI de Schaerbeek, a dressé l’état des lieux de l’accord DéFI-Ecolo-Groen, garant de la bonne gouvernance à Bruxelles.

 

Olivier Maingain, président de DéFI, a magistralement conclu cette rentrée politique.

 

Militants et élus se sont ensuites retrouvés en toute convivialité pour le verre de l’amitié au Château Malou. De multiples animations étaient également prévues pour les plus petits. 

 

#AmélioronsLAvenir 

Thématiques populaires
Culture Discrimination Droits humains Droits linguistiques Economie Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Logement Mobilité Santé
AUTRES ACTUALITÉS
INAMI : DéFI déposera une motion en conflit d’intérêts contre le projet de loi de Maggie De Block !
INAMI DéFI déposera une motion en conflit d’intérêts contre le projet de loi de Maggie De Block !
Discriminations : Vivre ensemble, c’est aussi s’amuser ensemble
Discriminations Vivre ensemble, c'est aussi s'amuser ensemble
Gouvernance : DéFI appelle à la cohérence et à la responsabilité
Gouvernance DéFI appelle à la cohérence et à la responsabilité
Périphérie : DéFI refuse la sortie des communes à facilités de Vivaqua
Périphérie DéFI refuse la sortie des communes à facilités de Vivaqua