Médias
Rencontre du Ministre avec le patron de TF1 et évolution des négociations concernant l’éventuelle arrivée de TF1
Le mardi 7 février 2017

L’éventuelle arrivée de TF1 sur le marché belge est un dossier qui revient régulièrement en Commission des Médias. Il est en effet très important pour l’avenir du paysage audiovisuel belge francophone. La chaîne privée française aurait la volonté d’organiser des décrochages publicitaires en Belgique. Alors que TFI fait plus de 15% de parts de marché en 2015, il ne monétise pas son audience belge. La chaîne voudrait donc valoriser cette audience, comme elle le fait en Suisse, depuis quelques années.

Il y a quelques semaines, vous aviez indiqué, ici en Commission, vouloir rencontrer la direction de TF1 afin de savoir quelles sont les intentions réelles de la chaîne privée.

En effet, comme vous l’avez déjà également dit en Commission, si TF1 devait concrétiser ce projet, « ce serait un véritable séisme ». Cela risque en effet de bouleverser le modèle économique des acteurs du secteur des médias de la FWB. Même si les estimations sont difficiles à objectiver, on évoque un manque à gagner de 15 à 30 millions d’euros pour le secteur médiatique francophone (les chaînes RTL et RTBF, les producteurs et même la presse écrite, indirectement, car certains éditeurs de presse sont actionnaires de RTL.)

La presse nous apprend qu’une rencontre a eu lieu de manière informelle le lundi 23 janvier à votre cabinet, avec Gilles Pélisson, le patron de TF1.

Pourriez-vous nous en dire plus sur cette rencontre ?

La présence du patron de TF1 en personne semble montrer la détermination du groupe à venir en Belgique… Peut-on interpréter cette rencontre et ce dialogue comme volonté de TF1 de ne pas passer en force ? Quelles sont les intentions réelles de la chaîne privée ?

Est-on uniquement dans la possibilité d’obtenir des revenus publicitaires au travers de décrochages d’écrans publicitaires ? Ou, y a-t-il une volonté de s’implanter en Belgique sous une forme ou une autre et, de nouer des accords avec des acteurs de la scène médiatique belge (coproductions, achats de programmes) ?

Comme d’autres groupes, nous pensons chez DéFI que l’enjeu de l’arrivée de TF1 se situe au niveau européen, avec la directive SMA, en cours de négociations au sein des institutions européennes. Sur le pays d’origine, la Flandre et la FWB n’ont pas le même point de vue sur le sujet.

Découvrez :

Le compte rendu des débats

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Economie Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Logement Mobilité Santé Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
FWB : DéFI répond favorablement à l’invitation à négocier sur la base des “Lignes directrices” du PS et d’Ecolo
FWB DéFI répond favorablement à l'invitation à négocier sur la base des “Lignes directrices” du PS et d’Ecolo
De bourgmestre à député : comment garder le lien avec les citoyens ?
Région bruxelloise De bourgmestre à député : Comment garder le lien avec les citoyens ?
Enseignement : DéFI plaide pour ajouter la maîtrise de la langue française au coeur des missions prioritaires de l’enseignement !
Enseignement DéFI plaide pour ajouter la maîtrise de la langue française au coeur des missions prioritaires de l’enseignement !
DéFI en faveur de l’élargissement du cours d’éducation à la citoyenneté à 2h par semaine
élections 2019 DéFI en faveur de l'élargissement du cours d'éducation à la citoyenneté à 2h par semaine