ACTUALITÉS

Remplacement des F-16
La Belgique tourne le dos à l’Europe
Le jeudi 25 octobre 2018

Le jeudi 25 octobre, en séance plénière de la Chambre des représentants, Olivier Maingain, député fédéral et président de DéFI, a interpellé le premier ministre Charles Michel sur le remplacement des avions de chasse F-16. Plus tôt dans le journée, le cabinet ministériel restreint avait pris sa décision : les avions de combat F-16 seront remplacés par les chasseurs américains F-35.

 

Pour DéFI, ce choix traduit une réalité mainte fois répétée depuis l’entrée en fonction de ce gouvernement, « Ce que Bart De Wever (N-VA) veut , le gouvernement Michel l’exécute ! ». Et Olivier Maingain d’ajouter quant au refus du gouvernement de prendre sérieusement en considération la proposition du gouvernement français de développer un partenariat stratégique pour le nouvel avion de chasse européen, « Vous ne l’avez pas voulu parce que l’extrême droite nationaliste de votre gouvernement est anti-européenne,  et vous a imposé son choix ! ».

 

Dans le contexte international actuel, la vision d’Europe de la défense aurait pourtant dû être au coeur des préoccupations de ce gouvernement. Pour Olivier Maingain, « le véritable enjeu était de savoir si l’Europe pouvait enfin développer sa propre capacité militaire tout en restant fidèle à ses alliances ». Il n’en est rien !

 

La proposition de partenariat français fut délibérément ignorée par le gouvernement fédéral en utilisant des arguments juridiques fallacieux. En commission conjointe de la Défense et de l’Économie du mercredi 24 octobre, Olivier Maingain avait pourtant démontré que le gouvernement Michel pouvait juridiquement justifier de mettre fin à la procédure d’appel d’offres qui a conduit au choix du F-35. Pour le président de DéFI, la question n’était pas de savoir si la proposition française était conforme au cahier des charges de l’appel d’offres mais de savoir si la majorité fédérale avait la volonté de changer d’ambition : plutôt que d’acheter un avion de chasse, aux performances contestées, de s’inscrire dans le projet européen de développer des capacités d’armements stratégiques propres.

Et Olivier Maingain de conclure à l’adresse du premier ministre Charles Michel, « Vous auriez pu être un visionnaire et vous n’avez été qu’un suiveur ».

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Economie Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Logement Mobilité Santé Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
Olivier Maingain : « Il va falloir faire des économies à la FWB et pour cela il faudra une large majorité »
fédération wallonie-bruxelles Olivier Maingain : « Il va falloir faire des économies dans les institutions francophones et pour cela il faudra une large majorité »
A Fleurus, DéFI fait voter une motion contre l’extrême-droite
hainaut A Fleurus, DéFI fait voter une motion contre l'extrême-droite
Cécile Jodogne regrette la décision des pompiers de quitter la table des négociations syndicales
région bruxelloise Cécile Jodogne regrette la décision des pompiers de quitter la table des négociations syndicales
Pour François De Smet, « les partis démocratiques doivent s’emparer du Parlement pour réconcilier citoyens et politiques »
fédéral Pour François De Smet, « les partis démocratiques doivent s'emparer du Parlement pour réconcilier citoyens et politiques»