ACTUALITÉS

Réforme des provinces
DéFI dénonce la décision du Gouvernement wallon !
Le jeudi 6 décembre 2018

Jonathan Martin, président de DéFI Wallonie, s’étonne de la sortie de Valérie De Bue, Ministre wallonne des Pouvoirs Locaux, sur la réforme des Provinces : « Sur le plan des temps opératoires, on peut légitimement s’interroger sur cette communication visant notamment à rapatrier des compétences importantes des provinces comme l’environnement, le tourisme, la santé et le financement des zones de secours dans le giron de la Région, et ce alors que les conseils et les collèges provinciaux sont bien installés et que le MR est au pouvoir dans quatre collèges provinciaux sur cinq! »

En outre, la Ministre semble ignorer les considérations juridiques, liées à son vœu de disparition des Provinces, qui lui ont été rappelées par le professeur Christian Behrendt de l’Université de Liège qui lui a remis une étude approfondie en avril dernier.

Pour DéFI, sur le fond, la Ministre se trompe de cible

En effet, les Provinces constituent une institution parfaitement démocratique qui répond à bon nombre de besoins et de missions alors que les intercommunales et autres structures parapubliques, qui ont défrayé les chroniques par des scandales ces derniers temps, sont quant à elles bien plus opaques en dépit des réformes entreprises et sont des structures élues au second degré.

Vider matériellement et financièrement les Provinces de l’intérieur comme le Gouvernement wallon entend le faire n’a pas de sens, et de surcroît c’est d’un cynisme absolu en ce début de mandature provinciale.

« Ce sont justement les provinces qui devraient hériter de compétences exercées par les intercommunales, notamment en matière de développement économique. DéFI défendra cette vision en vue du prochain programme régional. La Ministre jette le bébé avec l’eau du bain ! »  rétorque le président de DéFI Wallonie.

Pour rappel, pour la première fois de son histoire, DéFI participe à une députation provinciale, en province de Namur. « Nous serons un partenaire loyal mais attentif à ne pas permettre le dépeçage de l’institution provinciale à laquelle nous croyons, non pas par conservatisme, car il est certes nécessaire de la réformer, mais parce que nous croyons en  son incontestable plus-value », ajoute Jonathan Martin.

« La vision imprimée par le MR à cet égard ne nous convient pas, elle résulte d’une méconnaissance profonde de l’institution, et nous le ferons savoir! », conclut le président de DéFI Wallonie.

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Economie Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Logement Mobilité Santé Social
AUTRES ACTUALITÉS
Interview : Sophie de Vos prête à relever les défis d’Auderghem !
Interview Sophie de Vos prête à relever les défis d’Auderghem !
Crise gouvernementale : DéFI ne votera pas de motion de méfiance avec la N-VA
Crise gouvernementale DéFI ne votera pas de motion de méfiance avec la N-VA
Interview : Pour DéFI, le gouvernement « orange bleu » doit demander la confiance au Parlement !
Interview Pour DéFI, le gouvernement "orange bleu" doit demander la confiance au Parlement !
Reconnaissance du foetus et de l’enfant sans vie : NON à une remise en cause des droits des femmes et du droit à l’IVG !
Reconnaissance du foetus et de l’enfant sans vie NON à une remise en cause des droits des femmes et du droit à l'IVG !