ACTUALITÉS

Réforme des aides aux entreprises
Plus de 27,5 millions d’euros pour booster les PME bruxelloises
Le lundi 5 mars 2018

Après la rationalisation des structures économiques régionales et l’installation d’un organisme unique en charge d’appuyer les entreprises de la Région – hub.brussels, cette nouvelle réforme modernise l’ensemble des aides aux entreprises.

Une nécessité puisqu’en 10 ans, de nouveaux secteurs économiques ont émergé et engendré de nouveaux besoins pour les entrepreneurs et une obsolescence de certaines aides. Inscrite dans la Stratégie 2025 pour Bruxelles et le Small Business Act, cette nouvelle réforme était très attendue par les PME bruxelloises qui constituent 98% du tissu économique bruxellois. Le plus ? Elle intègre les acquis de toutes les politiques régionales depuis 2014 que ce soit ceux de la réforme des aides à l’emploi, de l’économie circulaire ou des politiques de formation.

Les objectifs sont clairs : cesser de travailler en silos, décloisonner les politiques Economie/Emploi/Formation, créer des ponts et assurer une transversalité maximale. Ce travail d’intégration à 360° vise à équiper la Région pour le développement économique dont elle a besoin à l’horizon 2025.

 

25 millions pour booster les entreprises bruxelloises

Les aides aux entreprises représentent 26 millions euros/an et vont d’interventions très modestes de quelques milliers d’euros à des aides de plusieurs centaines de milliers d’euros. Plus de 1.500 entreprises, le plus souvent des PME, sont concernées chaque année par les 3.000 aides annuelles.

Cette réforme poursuit 4 principes forts : simplification, recentrage, décloisonnement et transition

  1. Simplifier la vie des entreprises et les démarches des entrepreneurs en augmentant la lisibilité des dispositifs d’accompagnement des entreprises existants.
  2. Moderniser, recentrer et renforcer les aides sur besoins des TPE/PME.
  3. Décloisonner et créer des synergies entre politiques Economie/Emploi/Formation pour renforcer la cohérence des politiques régionales.
  4. Soutenir les nouveaux modèles économiques, comme l’économie circulaire ou l’entrepreneuriat social qui faisaient l’objet d’appels à projets spécifiques jusqu’à aujourd’hui.

À terme, cette réforme permettra aux PME bruxelloises de saisir des opportunités de développement. D’investir. De grandir. De tester des idées. D’avoir recourt à des conseils extérieurs. De recruter. D’opérer des transitions. De former leur personnel ou leurs dirigeants. Avec un unique fil rouge : appuyer les PME bruxelloises pour booster le développement de la Région.

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Economie Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Logement Mobilité Santé Social
AUTRES ACTUALITÉS
Elections 2018 : DéFI est présent sur 104 listes en Wallonie
Elections 2018 DéFI est présent sur 104 listes en Wallonie
Parc Maximilien : DéFI demande des solutions concrètes pour les habitants et pas des nouveaux problèmes pour les Bruxellois !
Parc Maximilien DéFI demande des solutions concrètes pour les habitants et pas des nouveaux problèmes pour les Bruxellois !
Commerce extérieur – Bruxelles à Amsterdam : Silence, on tourne !
Commerce extérieur - Bruxelles à Amsterdam Silence, on tourne !
Luxembourg : DéFI présente sa liste provinciale pour le district d’Arlon
Luxembourg DéFI présente sa liste provinciale pour le district d'Arlon