ACTUALITÉS

Reconnaissance de la ségrégation subie par les métis
DéFI soutient la proposition de résolution
Le jeudi 29 mars 2018

Olivier Maingain, président de DéFI, se réjouit de l’adoption de la proposition de résolution visant à reconnaître la ségrégation de la population métisse, ce jeudi 29 mars en séance plénière du parlement fédéral. En effet, pendant de nombreuses années, sous l’administration coloniale belge, le sort d’enfants nés d’un père blanc et d’une mère noire a été passé sous silence. On ne connaît pas le nombre précis d’enfants ayant été enlevés à leur mère pour être placés dans des orphelinats ou encore le nombre de ceux envoyés en Belgique pour être placés dans des familles d’accueil. Mais, depuis peu, ces enfants sont sortis du silence et le pays se devait de reconnaître ses fautes passées.

 

Cosigné par Olivier Maingain, ce texte vise à reconnaître la ségrégation subie par la population métisse sous l’administration coloniale belge. A cela s’ajoute une reconnaissance morale et juridique, qui met en place une procédure d’octroi ou de recouvrement de la nationalité dont ils sont originaires et une aide à l’identification de leur famille.

 

Pour Olivier Maingain, “plus un Etat assume ses responsabilités et celles de son histoire, plus il peut en sortir grandi”. Le président de DéFI a aussi rappelé les périodes sombres de l’histoire de la Belgique, où l’on cherchait avant tout “l’intérêt supérieur de l’Etat”.

 

Cette proposition de résolution marque ainsi une volonté d’avancer et de reconnaître les torts que l’Etat a pu commettre. “Je suis de ceux qui pensent que même si l’histoire fait porter un jugement sur les responsabilités, le jugement ultime doit appartenir aux citoyens et aux élus du peuple lorsque des faits d’une telle gravité ont été de la responsabilité des politiques”. Olivier Maingain a aussi rappelé l’importance de la reconnaissance de “la ségrégation ciblée, dont les métis ont été victimes sous l’administration coloniale du Congo belge et du Rwanda-Burundi ainsi que la politique d’enlèvement forcé qui l’a accompagnée”.

Le groupe DéFI a donc choisi de soutenir avec conviction cette proposition, “C’est donc par cohérence avec les idéaux démocratiques qui ont toujours fondé notre engagement politique et notre travail dans cette assemblée que mon groupe soutiendra évidemment cette indispensable proposition de résolution”.

Grâce à l’adoption de ce texte en séance plénière, la Belgique reconnaît enfin les souffrances de la population métisse. Tout en leur proposant une aide pour que les métis puissent retrouver plus facilement leur nationalité et leurs ancêtres, une stèle devrait être érigée prochainement en mémoire de ces épreuves.

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Economie Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Logement Mobilité Santé Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
Rapprochons les citoyens de la politique grâce à la démocratie participative !
Journée internationale de la démocratie Rapprochons les citoyens de la politique grâce à la démocratie participative !
DéFI seul parti en progression en Wallonie et à Bruxelles, Olivier Maingain personnalité préférée des Bruxellois
Sondage DéFI seul parti en progression en Wallonie et à Bruxelles, Olivier Maingain personnalité préférée des Bruxellois
Quinzaine de la BD, « c’est une fierté pour Libramont »
événement Quinzaine de la BD, "c'est une fierté pour Libramont"
Deux écoles à pédagogie active dans le quartier Josaphat
Schaerbeek Deux écoles à pédagogie active dans le quartier Josaphat