ACTUALITÉS

Journée des droits de l’enfant
Réaffirmer l’importance des droits des enfants et lutter contre la pauvreté infantile
Le vendredi 20 novembre 2020

En cette journée internationale des droits de l’enfant, ce vendredi 20 novembre, DéFI réaffirme l’importance de la Convention des droits de l’enfant et de sa visibilité auprès de tous les publics.

DéFI s’engage à tous les niveaux de pouvoirs pour défendre cette convention et les droits des enfants qui en découlent en Belgique et ailleurs.

Lutter contre la pauvreté infantile, une priorité pour DéFI

Par exemple, en Région bruxelloise, DéFI fait de la lutte contre la pauvreté infantile une priorité. En effet, un enfant sur trois vit sous le seuil de pauvreté à Bruxelles.

DéFI y assume la paternité du système régional de distribution des allocations familiales. Et, c’est à Bruxelles que les allocations familiales sont les plus élevées pour les publics les plus fragilisés.

Pas plus tard que cette semaine, le ministre DéFI en charge des Allocations familiales à Bruxelles, Bernard Clerfayt, a annoncé de nouvelles mesures prenant en compte les publics les moins favorisés au terme de la première année de distribution des allocations par les Régions. DéFI a ainsi augmenté les suppléments sociaux destinés aux familles qui ont un enfant handicapé placé en institution et décidé d’attribuer des allocations familiales aux jeunes demandeurs d’emploi qui n’avaient jusqu’ici aucune rentrée.

Pour DéFI, la lutte contre la précarité infantile concerne prioritairement les familles monoparentales et, comme ministre de l’Emploi et de la Formation, Bernard Clerfayt, entend renforcer la mise à l’emploi et le maintien dans un emploi durable et de qualité de ces chefs de ménage dont plus de 80% sont des femmes en Région bruxelloise, en incitant les employeurs à prendre en compte la parentalité dans l’organisation du travail et la gestion des ressources humaines, en développant les crèches d’entreprise soutenues par la Région; en articulant mieux les temps de formation et de recherche d’emploi avec les structures d’accueil et de garde d’enfant; et en développant un accompagnement et de services, au sein d’Actiris et de ses partenaires, qui tienne compte des spécificités de ce public et des obstacles qu’il rencontre.

Augmenter les places en crèches

Dans un autre domaine que celui de la lutte contre la précarité infantile, la priorité de DéFI est d’ancrer la classe moyenne à Bruxelles. Cela passe par de nombreux aspects de la qualité de vie mais, tout spécialement, la capacité d’accueil des places en crèche.

 

C’est pourquoi DéFI entend poursuivre les objectifs suivants : augmenter le taux de couverture de places en crèches publiques (où le tarif est fonction du revenu des parents) à 35% (taux de couverture = 35 places pour 100 enfants en âge de fréquenter les milieux d’accueil), à augmenter le taux de couverture de places globales en crèches (privées comme publiques)  à  50%, porter une attention particulière aux communes où le taux de couverture est le plus faible, comme par exemple le croissant pauvre bruxellois, veiller à la prise en compte de la spécificité bruxelloise dans le calcul du taux de couverture, notamment le nombre d’enfants provenant de la périphérie bruxelloise  accueillis au sein de crèches bruxelloises et établir un monitoring permanent des places disponibles sur le territoire communal facilement consultable par les citoyens.

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Mobilité Pouvoirs locaux Santé Social Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
Célébrons ensemble la Fête de l’Iris et le travail de DéFI au service des Bruxellois !
Région bruxelloise Célébrons ensemble la Fête de l’Iris et le travail de DéFI au service des Bruxellois !
Une carte-inventaire et des projets sur le patrimoine mémoriel de la commune
Libramont-Chevigny Une carte-inventaire et des projets sur le patrimoine mémoriel de la commune
“La contraception n’est pas qu’une histoire de femmes ! La responsabilité devrait être partagée”
Région bruxelloise “La contraception n’est pas qu’une histoire de femmes ! La responsabilité devrait être partagée”
La Chambre vote contre l’utilisation des armes explosives à large rayon d’impact en zones peuplées
Défense La Chambre vote contre l’utilisation des armes explosives à large rayon d’impact en zones peuplées