ACTUALITÉS

Mobilité
Raccordement ferroviaire de l’aéroport de Charleroi : Les FDF de la province du Hainaut dénoncent un manque d’ambition de la part de la Ministre Galant.
Le jeudi 23 juillet 2015

La décision de la Ministre fédérale de la Mobilité, Jacqueline Galant, de renvoyer les projets prioritaires des Régions dans le cadre d’une discussion générale du nouveau Plan pluriannuel d’investissement (PPI) sur cinq ans (2015/2019), met (définitivement ? ) fin au projet de gare en surface à l’aéroport de Charleroi  considéré comme prioritaire par la Région wallonne.

Jacqueline Galant , en réponse à une question parlementaire de la députée FDF Véronique Caprasse le 21 janvier 2015 portant sur ce dossier précis , indiquait pourtant  que «  Le plan pluriannuel d’investissement 2013-2025 d’Infrabel, officialisé en 2013, prévoit d’affecter une enveloppe budgétaire complémentaire pour permettre la réalisation de projets prioritaires régionaux dont la mise à disposition est progressivement répartie sur la période 2017-2025. »

Pour Christophe Verbist, président de la fédération provinciale FDF du Hainaut, « cette remise en cause de la gare de l’aéroport de Charleroi, estimée à un investissement de 272 millions d’euros,  témoigne d’une vision à court terme de la Ministre qui ne voit en cette gare qu’un projet pharaonique alors qu’il s’agit là d’accompagner le développement économique de la région de Charleroi eu égard à la croissance des activités de l’aéroport. Le contexte de la gare aéroportuaire de Charleroi n’a pourtant rien à voir avec celui de Mons. »

Le plan de modernisation du rail est en fait un plan d’austérité déguisé qui nie les potentialités économiques offertes par un secteur rentable et florissant au Sud du pays qui draine des pôles d’activités très divers et donc des emplois futurs directs et indirects, estime Christophe Verbist.

« On se demande ce que va devenir l’enveloppe de 2 milliards d’euros destinée aux projets ferroviaires des Régions et principalement de la Région wallonne ? », continue Antoine Rousseaux , président de la section FDF de Charleroi .

Pour ces responsables FDF, «  il ne s’agit pas là d’une vision stratégique en termes de mobilité mais liée à une pure logique budgétaire : on espère que la gare aéroportuaire de Charleroi n’aura pas été sacrifiée sur l’autel des intérêts flamands  quand on sait combien la Flandre jalouse la réussite de nos aéroports régionaux , Liège et Charleroi . En tout état de cause, les besoins et la cartographie wallonne justifient que la clé 60/40 liée aux investissements soit très clairement revue au bénéfice de la Wallonie et de Bruxelles. » 

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Economie Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Logement Mobilité Santé Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
Droits linguistiques :  DéFI gagne un nouveau combat pour la défense du régime des facilités !
Droits linguistiques DéFI gagne un nouveau combat pour la défense du régime des facilités !
Pour Olivier Maingain, voter DéFI est voter pour une société clairement plus juste, apaisée et rassembleuse
élections 2019 Pour Olivier Maingain, voter DéFI est voter pour une société clairement plus juste, apaisée et rassembleuse
DéFI est favorable à la suppression progressive des voitures-salaire et à leur remplacement par du net
mobilité DéFI est favorable à la suppression progressive des voitures-salaire et à leur remplacement par du net
Les associations de défense des animaux saluent DéFI comme parti à la pointe du combat pour le bien-être animal
élections 2019 DéFI est à la pointe du combat pour le bien-être animal