ACTUALITÉS

Yvoir
“Proxibus ou bus communal, nous voulons offrir une nouvelle solution de mobilité à la commune”
Le jeudi 5 décembre 2019

Bertrand Custinne, conseiller communal à Yvoir, a proposé avec son groupe EPY une nouvelle solution de mobilité au Conseil communal. La proposition était relayée dans L’Avenir mais a également fait l’objet d’un Facebook Live de la télé locale Ma télé.

Un proxibus ou un bus communal

Après avoir réalisé un sondage sur les réseaux sociaux, le conseiller communal ne peut faire qu’un constat : “la demande est là ! La population des villages de la commune d’Yvoir a besoin d’une solution de mobilité de proximité. En réponse à notre sondage sur les réseaux sociaux, certaines personnes ont répondu qu’ils n’étaient ni satisfaits, ni insatisfaits de la desserte en transports en commun près de chez eux. Pourquoi ? Parce qu’il n’y en a tout simplement pas du tout ! Nous avons donc réfléchi à plusieurs solutions possibles pour n’en retenir que deux : un proxibus ou un bus communal. »

Investissement ou partenariat avec TEC

La solution du bus communal nécessite un double investissement pour la commune explique Bertrand Custinne. “Il faudrait acheter un bus, c’est un investissement financier. Mais, nous devons également prendre en charge le côté administratif et logistique ensuite. C’est donc aussi, un investissement en temps, un investissement humain. »

Le proxibus semble une solution plus “simple” à mettre en place car “elle a l’énorme avantage de ne pas nous demander énormément d’investissement. Le TEC gère le projet. Le bémol est qu’il manque de subsides et qu’il n’y a plus, pour le moment de véhicules disponibles. »

Consultation et groupe de travail

La proposition du groupe EPY a reçu un accueil mitigé de la part du Conseil mais les prochaines étapes sont déjà dessinées. “De la part de LB qui, historiquement, est contre, nous n’avons pas vu beaucoup d’enthousiasme. Du côté de la relève par contre, il y a un véritable intérêt et une ouverture manifeste pour le projet. Nous n’avions pas la prétention de dire que notre étude était complète. Nous souhaitions mettre le sujet sur la table. Un premier pas a été franchi puisqu’il est convenu à l’unanimité du Conseil (3 groupes) qu’une phase de consultation serait lancée rapidement. Nous allons consulter les communes voisines qui utilisent un système similaire. Comment cela fonctionne chez eux ? Quels sont les coûts ? Quelles solutions ont été retenues ? etc… Ensuite, d’ici le 30 juin, nous constituerons un groupe de travail pour éplucher l’ensemble des données, consulter le TEC et la Région wallonne. Bref, on est parti pour un vrai travail de fond durant les 6 prochains mois. Nous voulons étoffer notre proposition et proposer la meilleure solution. »

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Logement Mobilité Pouvoirs locaux Santé Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
DéFI regrette que le parcours d’accueil des primo-arrivants ne soit toujours pas d’application
RÉGION BRUXELLOISE DéFI regrette que le parcours d’accueil des primo-arrivants ne soit toujours pas d’application
Débat à Namur pour la présidence wallonne et présentation du programme pour le secrétariat général
élections internes Débat à Namur pour la présidence wallonne et présentation du programme pour le secrétariat général
« Il est inacceptable que les maternités fassent les frais des économies imposées au secteur des soins de santé »
fermeture de maternités "Il est inacceptable que les maternités fassent les frais des économies imposées au secteur des soins de santé"
“Le peuple serait furieux si nous devions revoter et il aurait raison !”
Fédéral “Le peuple serait furieux si nous devions revoter et il aurait raison !”