ACTUALITÉS

Prolongement de la ligne du tram 9
Le projet doit proposer des actions de prévention prenant en compte l’avis des riverains
Le lundi 5 février 2018

Ce lundi 5 février, en commission Infrastructure au parlement bruxellois, Marc Loewenstein, député bruxellois DéFI, a interpellé Pascal Smet, ministre bruxellois de la Mobilité, sur le projet de prolongement de la ligne 9 du tramway jusqu’à la station Roi Baudouin dans le but de desservir le plateau du Heysel.

 

A cette occasion, Marc Loewenstein pointe le fait que ce projet fait l’objet de nombreuses craintes et de remarques, notamment des riverains, relatives aux problèmes d’inondations déjà connus sur ce site et des dégâts possibles ou encore de la suppression de stationnements qu’engendrera le futur chantier.

 

Pour rappel, ce projet avait fait l’objet d’une enquête publique avant l’été 2017. Le parcours semblait être défini et devait passer par l’avenue de l’Arbre ballon, celle du Général de Ceuninck et enfin par l’avenue Houba de Strooper.

 

D’autre part, la STIB a réalisé une étude d’incidences acoustiques et vibratoires préconisant une pose de voies antivibratoires adaptées aux différents tronçons du projet. Un système d’atténuations vibratoires sera donc installé dans les voies de plusieurs tronçons pour garantir le confort à ce niveau et le respect du seuil de la convention. Le projet diminuera la surface imperméable et augmentera la perméabilité du sol (de 9,4% à 27%). Ces actions seront possibles grâce à l’aménagement d’un site engazonné propre au tramway et par la réorganisation des carrefours notamment.

 

De plus, les modules des structures souterraines seront renforcés pour tamponner les zones de pluie sur le trottoir avant infiltrations ou rejets des eaux pluviales. Sur la zone engazonnée au niveau de la rue du Rubis, les mêmes modules souterrains renforcés seront installés, afin d’augmenter la qualité de stockage des eaux pluviales. Le même principe sera appliqué au niveau des tramways 51 et 93.

 

Selon Bruxelles Environnement, le projet est une plus-value pour le quartier en termes de gestion d’eau et les solutions proposées sont suffisantes. D’après le ministre bruxellois de la Mobilité, les riverains n’ont donc aucune crainte à avoir suite à ces études.

 

Marc Loewenstein insiste cependant sur les actions de préventions et la crainte des habitants concernant d’éventuels dégâts causés par le chantier à venir. Le député DéFI a obtenu l’accord du ministre sur l’exécution d’états des lieux approfondis sur certaines zones où les habitations pourraient être plus susceptibles d’être victimes de fissures par exemple.

 

En ce qui concerne la question de la suppression de stationnements existants sur le tracé du tramway 9, le ministre a affirmé que des solutions de compensation seront prises ainsi que d’autres solutions sur lesquelles il n’a pas encore voulu s’exprimer.

 

Selon le planning estimatif et les dires du ministre, les travaux dureront 2 ans et commenceront par l’avenue de l’Arbre ballon pour finir à l’avenue Houba de Strooper. Ils débuteront soit en 2018 soit en 2019 et devront être terminés au plus tard en 2020. Le ministre ajoute que l’enjeu de terminer le chantier dans ces délais est très important pour la mobilité bruxelloise car le plateau de Heysel est un site actif qui sera connecté avec le métro à l’issu du projet.

 

Marc Loewenstein restera très attentif quant à l’avancée du projet. Au besoin, il interpellera à nouveau le ministre.

 

Pour suivre l’actualité de l’aménagement de la ligne du tram 9 : http://www.tram9.brussels/fr/projets.html#tram9

 

Thématiques populaires
Culture Discrimination Droits humains Droits linguistiques Economie Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Logement Mobilité Santé
AUTRES ACTUALITÉS
Publifin : Pour DéFI, il faut dissoudre l’intercommunale
Publifin Pour DéFI, il faut dissoudre l'intercommunale
Elections 2018 : DéFI sera présent dans une vingtaine de communes du Brabant wallon
Elections 2018 DéFI sera présent dans une vingtaine de communes du Brabant wallon
Facilités linguistiques à Renaix : DéFI exprime son soutien aux habitants
Facilités linguistiques à Renaix DéFI exprime son soutien aux habitants
Libramont : La majorité rejette la motion contre les visites domiciliaires
Libramont La majorité rejette la motion contre les visites domiciliaires