ACTUALITÉS

Prolongation des F-16
Olivier Maingain demande au gouvernement fédéral de tenir un débat préalable
Le mercredi 4 juillet 2018

Ce mercredi 4 juillet, en commissions réunies des Relations extérieures et de la Défense nationale du parlement fédéral, Olivier Maingain, président de DéFI, est intervenu dans le débat sur les F-16. Il a notamment demandé au Premier ministre que son gouvernement tienne un débat préalable sur la nécessite de poursuivre ou non la procédure, en cours, de prolongation des F-16.

Pour rappel, fin juin, le secrétaire général de l’OTAN avait invité la Belgique à prendre une décision concernant les investissements relatifs aux nouveaux avions de chasse. À la suite de cela, le gouvernement fédéral avait laissé entendre qu’il ne voulait pas s’enfermer dans le délai d’un ultimatum lié à la tenue du sommet de l’OTAN mais préférait plutôt prendre une décision en octobre prochain, au terme de la période de validité des offres.

En outre, d’après l’agence de presse Belga, le Gouvernement s’est engagé « à lancer une procédure pour le remplacement des F-16 avec la mise au point d’un groupe de travail d’experts qui devra analyser les trois différentes possibilités qui seront délibérées par l’exécutif. Ces experts se pencheront sur les arguments en faveur d’une prolongation des F-16 actuels, sur les offres introduites dans le cadre de l’appel d’offres, mais aussi sur la proposition du gouvernement français pour un partenariat stratégique avec la participation de l’Allemagne. »

La proposition du gouvernement français : un choix politique

Pour Olivier Maingain, il est incontestable que la proposition faite par le gouvernement français et son président ne répond pas au cadre juridique actuellement fixé par le gouvernement fédéral belge. Dès lors, mettre cette proposition sur le même pied que les autres revient à accepter un biais. En réalité,« c’est une proposition avant tout de choix politique », déclare le président de DéFI.

Le dernier sommet européen rappelait encore dans ses conclusions la nécessité d’accroître la capacité d’investissement et l’affirmation d’une défense européenne. « Il n’y aura pas de défense européenne s’il n’existe pas un développement d’une industrie militaire en Europe, d’un investissement propre, s’il n’y a pas le choix d’un armement européen, s’il n’y a pas la volonté de se doter demain de la technologie européenne qui donne la capacité à l’Union européenne d’avoir une autonomie pour sa défense. Ce qui me semble une nécessité de plus en plus évidente au regard de certaines évolutions géopolitiques. », conclut Olivier Maingain.

Pour DéFI, l’affirmation de la défense européenne passera par le développement d’une industrie militaire en Europe !

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Economie Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Logement Mobilité Santé Social
AUTRES ACTUALITÉS
Budget : Les mauvais choix économiques du gouvernement conduisent à ce que la Belgique enregistre parmi les plus faibles taux de croissance
Budget Les mauvais choix économiques du gouvernement conduisent à ce que la Belgique enregistre parmi les plus faibles taux de croissance
Politique : Olivier Maingain était l’invité de L’Interview sur BX1
Politique Olivier Maingain était l'invité de L'Interview sur BX1
Mutilations génitales féminines en Belgique : Pour un contrôle des organes génitaux externes des filles à risque
Mutilations génitales féminines en Belgique Pour un contrôle des organes génitaux externes des filles à risque
Survol : DéFI exige que le fédéral mette fin aux infractions relatives à l’arrêté Gosuin !
Survol DéFI exige que le fédéral mette fin aux infractions relatives à l’arrêté Gosuin !