ACTUALITÉS

Prix Didier Gosuin
Pauline Huart, lauréate 2017, engagée par la Maison Roger
Le jeudi 30 novembre 2017

A l’issue d’un stage de six semaines à la Maison Roger, obtenu grâce au prix Didier Gosuin, Pauline Huart s’est vu proposer un contrat d’embauche. Après avoir terminé son année scolaire, elle se partagera donc très probablement entre Marche, Bruxelles et Knokke, où la célèbre maison s’apprête à ouvrir un nouvel établissement. C’est clairement une nouvelle vie qui commence pour la Marchoise de 20 ans.

 

Ce samedi 25 novembre, les acteurs du prix Didier Gosuin 2017 ont rejoint la prestigieuse maison et se sont réunis pour saluer Pauline Huart. Proclamée lauréate du prix en juin dernier, la Marchoise avait eu la chance de vivre une superbe expérience durant l’été : six semaines de stage dans l’univers de la haute coiffure. Le directeur de la maison avait, en outre, réservé une surprise à l’étudiante en coiffure de l’Athénée Royal de Marche : un contrat pour intégrer définitivement son équipe.

 

« Pendant ces six semaines, j’ai tissé des liens forts avec la plupart des coiffeurs. Aujourd’hui, on m’a fait une proposition. J’irai probablement travailler avec eux, à Knokke et à Bruxelles. Je dois encore un peu réfléchir, mais je sens que je vais foncer. C’est le genre de proposition qu’on ne vous fait pas tous les jours. Sinon, l’expérience était formidable ! J’ai appris plein de choses : les techniques de brushing, les shampoings, les colorations, etc. Que du bonheur ! Ce sera à jamais marqué dans ma tête« , explique Pauline Huart.

 

De son côté, Alain Tholl de l’Enclos, directeur de la Maison Roger, s’est efforcé de rassurer la jeune lauréate : « On vient des mêmes terres : cette fameuse province de Luxembourg. Lorsque j’ai quitté ma province, j’avais 30-35 ans. Y revenir, c’est super. Y travailler, c’est super. Mais vivre autre chose que dans sa province, c’est aussi super. J’ai envie de faire passer un message à Pauline, j’ai envie de lui dire qu’il faut s’ouvrir et ne pas avoir peur d’aller vers l’inconnu. » Et le célèbre coiffeur de reconnaître plusieurs qualités à sa stagiaire : « C’est une jeune fille plein d’envie, pleine de passion, pleine de désir de connaître et d’apprendre.« 

 

Le ministre bruxellois DéFI Didier Gosuin, parrain du projet, avait aussi fait le déplacement pour l’occasion. Et c’est un message résolument positif qu’il a livré : « On est dans le pessimisme total : une période de crise, un taux de chômage important, un déficit de qualification, etc. A côté de cela, il y a énormément d’enthousiasme, énormément de qualité. Il y a des jeunes qui en veulent, qui veulent arriver et qui ont une capacité à reproduire ce que leurs aînés ont fait avec excellence. Aujourd’hui, contre des réussites comme celle de Pauline, c’est la face négative qui l’emporte. Nous devons mettre en évidence, maintenant, tous ces jeunes qui en veulent et nous devons mettre aussi en évidence toutes ces entreprises qui font un travail de qualité, d’excellence, de renommée, qui contribuent à notre image positive à l’extérieur. Le sens de ce prix, c’est vraiment de remettre du positif. Il faut qu’on dise aux jeunes que tout est possible dans la société où ils deviendront des adultes. »

 

Initiateur du projet, Jonathan Martin se réjouit de la conclusion heureuse de cette édition 2017 et se projette déjà en 2018 : « La finalité du prix, c’est d’offrir aux lauréats une première ligne de CV qui marque les esprits et leur permette d’appréhender le monde du travail avec un atout certain. Ici, nul besoin de convaincre un employeur puisque celui-ci est déjà conquis. C’est formidable ! La réussite des deux premières éditions m’encourage à développer davantage encore le concept et à en faire un véritable outil de réenchantement pour les métiers pratiques. L’année prochaine, c’est l’alternance et l’hôtellerie qui seront mis à l’honneur. L’essentiel du prix restera le stage de prestige, mais je compte bien y adjoindre des extras. Rendez-vous le 28 juin pour de belles surprises.« 

 

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Economie Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Logement Mobilité Santé Social
AUTRES ACTUALITÉS
Communales 2018 : Nathalie Erkan mènera la liste DéFI à Saint-Josse !
Communales 2018 Nathalie Erkan mènera la liste DéFI à Saint-Josse
Communales 2018 : DéFI Nivelles présente sa liste et ses lignes de force
Communales 2018 DéFI Nivelles présente sa liste et ses lignes de force
Budget : Les mauvais choix économiques du gouvernement conduisent à ce que la Belgique enregistre parmi les plus faibles taux de croissance
Budget Les mauvais choix économiques du gouvernement conduisent à ce que la Belgique enregistre parmi les plus faibles taux de croissance
Politique : Olivier Maingain était l’invité de L’Interview sur BX1
Politique Olivier Maingain était l'invité de L'Interview sur BX1