Aide à la jeunesse
Premier bilan de fonctionnement du CAPREV
Le mardi 17 octobre 2017

En décembre dernier, vous avez mis en place le CAPREV, le Centre d’Aide et de Prise en charge de toute personne concernée par le Radicalisme et les Extrémismes violents. Vous aviez annoncé dès l’ouverture du CAPREV, qu’un bilan serait réalisé après 6 mois de fonctionnement, c’est-à-dire à la fin juillet. Ce qui m’a été confirmé par votre collège Rudi Demotte lors de mon interpellation du 22 mai 2017 sur la formation en prévention du radicalisme et la coopération entre entités. Je me permets donc de revenir vers vous à ce sujet afin de faire le point sur ce centre, entre autres sur base de ce que nous avons pu lire dans la presse récemment.

 

Voici mes questions :

  • Quel premier bilan tirez-vous de ce centre après 9 mois d’activité ? Le centre rempli-t-il déjà les cinq missions qui lui ont été assignées ?
  • Le 20 septembre dernier, « Sud Presse » faisait l’écho d’un premier bilan de l’accueil téléphonique accessible aux particuliers et professionnels qui font face à une situation d’extrémisme ou de radicalisme. L’article faisait état de 500 appels provenant de 312 émetteurs différents, autant de particuliers que de professionnels, et de 70 cas qui ont fait l’objet d’un suivi psychosocial.
    • Que tirez vous comme constat de ces premiers chiffres ? Se rapprochent-ils de vos prévisions sur la charge d’appels ?
    • Pourriez-vous nous en dire davantage sur les solutions proposées. Au niveau du suivi psycho-social : comment cela se passe-t-il avec les proches ? Avec les personnes radicalisées ? Avec les personnes poursuivies en justice pour des faits liés au radicalisme ? Pourriez-vous illustrer avec quelques exemples ? Quelles sont les autres solutions proposées par l’équipe du numéro vert ?
    • Le numéro vert est joignable du lundi au samedi, de 8h00 à 20h00. Envisagez-vous d’étendre ce service au Week-end comme l’homologue du CAPREV à Montréal ?
    • Quels sont les contacts entre le CAPREV et son homologue de Montréal ? Y a-t-il des échanges de « bonne pratiques/best practices » ?
    • Quel est le premier bilan de la prise en charge les personnes mineures/majeures en voie de radicalisation violente ? Combien de personnes ont été prises en charge via le parcours de désengagement personnalisé ?
    • Qu’en est-il du développement d’un pôle de recherche pour soutenir l’intervention de la FWB, en développant de l’expertise du phénomène de radicalisation ?
    • Ou en est-on dans la construction sur l’ensemble du territoire FWB un réseau de partenaires qui vont collaborer avec le centre. Qui est déjà associé dans ce processus ?

Découvrez :

Le compte rendu des débats

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Economie Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Logement Mobilité Santé Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
FWB : DéFI répond favorablement à l’invitation à négocier sur la base des “Lignes directrices” du PS et d’Ecolo
FWB DéFI répond favorablement à l'invitation à négocier sur la base des “Lignes directrices” du PS et d’Ecolo
De bourgmestre à député : comment garder le lien avec les citoyens ?
Région bruxelloise De bourgmestre à député : Comment garder le lien avec les citoyens ?
Enseignement : DéFI plaide pour ajouter la maîtrise de la langue française au coeur des missions prioritaires de l’enseignement !
Enseignement DéFI plaide pour ajouter la maîtrise de la langue française au coeur des missions prioritaires de l’enseignement !
DéFI en faveur de l’élargissement du cours d’éducation à la citoyenneté à 2h par semaine
élections 2019 DéFI en faveur de l'élargissement du cours d'éducation à la citoyenneté à 2h par semaine