ACTUALITÉS

fédéral
Pour François De Smet, « les partis démocratiques doivent s'emparer du Parlement pour réconcilier citoyens et politiques»
Le vendredi 21 juin 2019

Au lendemain sa prestation de serment comme député fédéral DéFI à la Chambre, François De Smet était, ce vendredi 21 juin, l’invité de Matin Première sur La Première.  « Même si nous n’avons pas encore de gouvernement fédéral et qu’il faudra peut-être attendre longtemps avant d’en avoir, a-t-il expliqué, cela ne doit pas empêcher les partis démocratiques de s’emparer du Parlement, de manière positive, pour réconcilier les citoyens avec les politiques. Par exemple, hier, ce sont les députés eux-mêmes qui ont validé leur élection alors que, dans la plupart des pays européens, c’est la Cour constitutionnelle qui fait cela. On peut déjà se mettre au travail sur ce genre de dossiers. »

Lui-même issu de la société civile, le nouveau député DéFI ne pense pour autant pas que « la société civile a vocation à gouverner »« Ce qu’il faut, c’est que beaucoup plus de gens fassent de la politique. Il faut encourager les allers et venues entre politique et société civile, faire quelque chose avant la politique, faire quelque chose après. Mais garder les frontières claires entre ce qui est la société civile et la politique. On n’a pas la même parole dans l’un et l’autre rôle mais l’on peut passer de l’un à l’autre dans une même vie. »

Ecoutez ici l’interview de François De Smet sur La Première ce vendredi 21 juin.

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Economie Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Logement Mobilité Santé Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
10 ans du Centre Malou : « Les seniors peuvent participer à autant d’activités qu’ils souhaitent »
Woluwe-Saint-Lambert 10 ans du Centre Malou : "Les seniors peuvent participer à autant d’activités qu’ils souhaitent"
Alain Kestemont : « Nous allons mettre en place un parrainage de jeunes en difficultés par des policiers de notre zone »
Communales, un an après : Anderlecht Alain Kestemont : "Nous allons mettre en place un parrainage de jeunes en difficultés par des policiers de notre zone"
Patrick Pynnaert : « On ne respecte pas la mémoire »
Fort de Cognelée Patrick Pynnaert : "On ne respecte pas la mémoire"
Le Conseil Général a officiellement arrêté un calendrier
Présidence de DéFI Le Conseil Général a officiellement arrêté un calendrier