ACTUALITÉS

Covid-19
« Pour DéFi , une réouverture de l’Horeca limitée à 20h c’est non ! »
Le lundi 19 avril 2021

A cette fin, nous demandons un protocole « Terrasses » flexible, la prolongation des aides économiques et la mise en place du label covid safe.

La décision du Codeco du 14 avril dernier de rouvrir les terrasses de l’Horeca à partir du 8 mai ne répond ni à la détresse économique et sociale du secteur, ni à la nécessité d’encadrer les sorties. Elle ne répond pas davantage à l’appel des trois experts Clumeck, Belkhir et Gilbert de mettre au point un label “covid safe” permettant aux restaurateurs et aux tenanciers de reprendre, à l’extérieur comme à l’intérieur, et ce en toute sécurité.

On reste donc dans une logique de “secteur par secteur” refusant de faire confiance aux établissements individuellement.

Ce faisant, le Codeco met en grandes difficultés les établissements qui n’ont pas de terrasse et qui n’ont toujours aucune perspective de reprise, mais aussi ceux qui reprendront dans des conditions peu rentables, voire à perte, en raison des contraintes liées à la taille limitée des terrasses mais aussi de la météo belge.

Fort heureusement, des initiatives locales sont prises pour soutenir les restaurateurs et tenanciers, comme à la Ville de Bruxelles où l’échevin DéFI Fabian Maingain a prévu de relancer l’extension des terrasses et des expériences pilotes covid-safe ont été lancées dans le centre-ville.

Par conséquent, il est urgent que le gouvernement fédéral assume ses choix, et son refus d’investir dans une vraie logique de gestion des risques, en prenant au minimum les engagements suivants auprès de l’Horeca :

1. Avant le 8 mai,  développer un protocole spécifique « ouverture terrasse »; qui permet une reprise
flexible et tenant comptes des conditions climatiques (Mise en place de tonnelles, vérandas,…) et assurant une possible rentabilité (10 clients max par table, heures d’ouvertures larges,…). En cela, nous nous opposons à la fermeture dès 20H du secteur qui devrait se calquer sur la fin du couvre-feu et nous demandons d’appliquer la bulle de 10 au nouveau protocole de reprise.

2.  Le maintien des mesures de soutien économique jusqu’à trois mois après la reprise pour assumer les coûts fixes et reconstituer une trésorerie (droit passerelle et chômage économique) mais également prévoir des aides régionales à l’acquisition du matériel sanitaire et prolonger les autres aides régionales même en cas de reprise ( ex : prime Tetra par exemple). 


3. Pour les établissements qui ne disposent pas d’autorisation d’ouverture, l’élaboration d’un label covid-safe via une Task Force chargée de lister, sur la base des avis du Conseil supérieur de la santé, les dispositifs de reprise qui seront certifiés et donc remboursés par les autorités (détecteur de CO2, ventilation de l’air, décontamination de l’air et des surfaces, filtration d’air, UV-C…)  

L’Horeca est pourvoyeur d’un million d’emplois. 40% des établissements n’ont pas de terrasse. Dans le centre de Bruxelles par exemple, près de 400 établissements n’ont pas de terrasse. Les caisses sont vides. Il s’agit donc de mesures indispensables si l’on veut éviter un véritable cataclysme social et économique.

Les parlementaires, Sophie Rohonyi au Fédéral et Michaël Vossaert à la région bruxelloise ne manqueront pas d’interpeller respectivement le premier Ministre ce mercredi, et la Ministre de l’Economie bruxelloise cette semaine dans ce dossier.

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Mobilité Pouvoirs locaux Santé Social Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
“De nombreux établissements ne possèdent pas de terrasses et si c’est le cas, les recettes potentielles ne seront pas suffisantes”
Région bruxelloise “De nombreux établissements ne possèdent pas de terrasses et si c’est le cas, les recettes potentielles ne seront pas suffisantes”
“Sauf cas extrême, l’intérêt de l’enfant est de vivre avec ses parents”
Fédération Wallonie-Bruxelles “Sauf cas extrême, l’intérêt de l’enfant est de vivre avec ses parents”
Former les puéricultrices à la détection des violences sexuelles chez les enfants
Fédération Wallonie-Bruxelles Former les puéricultrices à la détection des violences sexuelles chez les enfants
“Il est urgent de dépénaliser totalement l’avortement en Belgique”
IVG “Il est urgent de dépénaliser totalement l’avortement en Belgique”