ACTUALITÉS

Entreprise publique
Pour DéFI, le gouvernement n'a rien fait pour préserver l'emploi chez Proximus et le rôle sociétal de l'entreprise
Le mercredi 4 décembre 2019

La direction de Proximus espère faire valider d’ici quelques jours en commission paritaire un plan social qui a été rejeté par les différents syndicats voici quelques jours. Pour rappel, ce plan prévoit la suppression de 1.200 emplois, contre 1.900 initialement.

« Une décision prise au mépris de la concertation sociale »

Dans cette perspective et dans cette attente insupportable pour les salariés, notre députée fédérale Sophie Rohonyi a interpellé, jeudi 28 novembre, le ministre fédéral des Télécommunications à propos de ce « plan de transformation »: « Plus que jamais, les 13.000 travailleurs de Proximus se demandent à quelle sauce il vont être mangés. Ils se demandent qui d’entre eux fera les frais du plan de transformation que le CA de Proximus a décidé d’exécuter, plan qui prévoit la suppression de 1.200 emplois. Une décision prise au mépris de la concertation sociale, mais aussi des engagements tenus par le Premier Ministre Charles Michel à la Chambre, le 10 janvier dernier, puisqu’il nous garantissait que son gouvernement ferait en sorte que le dialogue social soit maximal. On voit le résultat aujourd’hui. »

Un drame social

Le gouvernement en affaires courantes n’a pas pu empêcher ce nouveau drame social. « J’aurais aimé entendre de vraies garanties pour empêcher un nouveau drame social. J’attendais de vous du volontarisme et de l’anticipation pour préserver un maximum d’emplois, pour assurer la reconversion d’un maximum d’entre eux, et pour préserver le rôle sociétal de Proximus. Il n’en est rien. Nous en restons aux déclarations d’intention tenues par Charles Michel il y a près d’un an maintenant. Je le regrette mais j’en retire surtout des enseignements. Parce qu’au niveau du Parlement, nous avons, au contraire de votre gouvernement, l’ambition de défendre les travailleurs, et de leur reconnaître, tout au long de leur carrière, un véritable droit à la formation et à la reconversion professionnelle ! »

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Mobilité Pouvoirs locaux Santé Social Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
La Chambre rend hommage à Antoinette Spaak
disparition La Chambre rend hommage à Antoinette Spaak
Opération récolte de croquettes
bien-être animal Opération récolte de croquettes
Sophie Rohonyi reçoit la pétition de la plateforme “Abortion Right”
Fédéral Sophie Rohonyi reçoit la pétition de la plateforme “Abortion Right”
“Ce que je vois ce n’est pas une majorité ; c’est 6 partis qui veulent gouverner, et un qui ne sait pas ce qu’il veut”
Fédéral “Ce que je vois ce n’est pas une majorité ; c’est 6 partis qui veulent gouverner, et un qui ne sait pas ce qu’il veut”