ACTUALITÉS

cop 25
Pour DéFI, "il faut voir la transition écologique comme une opportunité économique et passer à la vitesse supérieure"
Le mardi 3 décembre 2019

La COP 25 vient de s’ouvrir à Madrid. Face aux inquiétudes exprimées par les mouvements populaires, il est important que les pays se retrouvant au sein de ces conférences multilatérales mettent en œuvre les objectifs qui permettront d’arriver à des réponses globales.

Jeudi 28 novembre, en prélude à cette conférence internationale annuelle sur le changement climatique, la Chambre a adopté une résolution climatique ambitieuse. Elle confirme l’objectif belge de la neutralité carbone à l’horizon 2050, celui de réduire de 55% nos émissions de CO2 d’ici 2030 et rappelle que les mesures doivent être socialement justes. DéFI se réjouit de l’adoption de cette résolution qu’il a soutenue. 

Concilier protection écologique et croissance économique

« Nous soutenons ce texte en raison de son ambition pour l’environnement, pour la justice sociale et pour les droits de l’Homme, trois conditions cumulatives essentielles à la réussite du défi climatique », a expliqué notre députée fédérale Sophie Rohonyi. « Nous le soutenons aussi parce qu’il souligne l’importance de concilier protection écologique et croissance économique. Nous devons d’ailleurs voir la transition écologique comme une vraie opportunité économique. De même que nous devons veiller à ce que l’ensemble des politiques qui sont et seront menées afin de rencontrer nos objectifs ne pénaliseront pas nos concitoyens et concitoyennes. En particulier ceux et celles qui se trouvent en situation de précarité. Nous ne pouvons plus accepter le fatalisme de voir le prix de notre électricité comme l’un des plus chers d’Europe, nous obligeant à considérer nos besoins de première nécessité comme des produits de luxe. »

Manque d’objectifs concrets

Sophie Rohonyi regrette toutefois « le manque d’objectifs concrets finalement retenus dans le dispositif de la proposition. L’urgence est aujourd’hui à la concrétisation de ces objectifs. Il est temps de passer à la vitesse supérieure, comme l’ont fait nos entités fédérées, et en particulier la Région bruxelloise. »

D’ailleurs, du côté de la Région bruxelloise et des communes où DéFI est en majorité, nous avons contribué à l’élaboration de plans ambitieux visant à atteindre une réduction des émissions de CO2 de 40% (par rapport aux émissions de 2005) en 2030 et à une neutralité carbone en 2050. La rénovation du bâti, l’abandon des moteurs thermiques pour la mobilité, une réduction des déchets et un meilleur recyclage via la promotion de  l’économie circulaire, font partie des objectifs poursuivis dans le cadre du Plan Climat Énergie.

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Logement Mobilité Pouvoirs locaux Santé Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
Un premier salon de la famille pour faire connaître les acteurs locaux qui soutiennent la parentalité
Woluwe-Saint-Lambert Un premier salon de la famille pour faire connaître les acteurs locaux qui soutiennent la parentalité
DéFI prône le multilinguisme des élèves plutôt que le bilinguisme des structures
Wallonie-Bruxelles DéFI prône le multilinguisme des élèves plutôt que le bilinguisme des structures
François De Smet à la rencontre des acteurs de terrain sur l’intégration et la coordination alimentaire
Province du Luxembourg François De Smet à la rencontre des acteurs de terrain sur l’intégration et la coordination alimentaire
Amaury Alexandre soutient l’économie circulaire grâce à une unité de biométhanisation
Province de Namur Amaury Alexandre soutient l’économie circulaire grâce à une unité de biométhanisation