ACTUALITÉS

Politique
Didier Gosuin était l’invité de Vivacité - RTBF
Le mardi 15 mai 2018

Ce mardi 15 mai, Didier Gosuin, ministre bruxellois DéFI chargé de la politique de la Santé, s’est exprimé au micro de Vivacité – RTBF (ici à partir de 1:50:04), sur “l’organisation des transferts” vers la Région bruxelloise à l’issue de la 6e réforme de l’Etat. En ce qui concerne la sécurité sociale, cela va s’incarner avec le nouvel organisme IrisCare. Celui-ci devient ainsi le nouvel interlocuteur des Bruxellois pour tout ce qui touche aux personnes âgées, au handicap, aux maisons de repos et aux soins, mais également aux allocations familiales.  

 

Pour le ministre DéFI, la tâche est ardue, “ce n’est pas simple de recréer, au niveau bruxellois, ce que nous connaissions au niveau fédéral”. Mais, Didier Gosuin assure que “tout sera prêt pour janvier 2019”.

 

Avec cette 6e réforme de l’Etat, il faut désormais multiplier par trois les compétences, mais aussi le personnel. Ces modifications n’ont pas que des effets négatifs, puisque IrisCare pourra désormais “réorienter les moyens” en fonction des particularités bruxelloises. Il s’agira donc de mettre en place un programme en accord avec la situation actuelle et l’importante population jeune, mais également un programme qui fera face à la hausse de la grande dépendance.

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Economie Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Logement Mobilité Santé Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
Cécile Jodogne prend ses fonctions de bourgmestre ff de Schaerbeek
région bruxelloise Cécile Jodogne prend ses fonctions de bourgmestre ff de Schaerbeek
Olivier Maingain :  « DéFI a maintenu sa ligne laïque »
région bruxelloise Olivier Maingain : « DéFI a maintenu sa ligne laïque »
François De Smet : « Accueillir dignement des demandeurs d’asile, cela ne n’est pas mener une politique nouvelle »
Chambre François De Smet : « Accueillir dignement des demandeurs d'asile, cela ne n'est pas mener une politique nouvelle »
Jonathan de Patoul : « Se sentir honteux devant une situation injuste donne envie de se battre même si on n’en n’est pas responsable »
à la rencontre de nos élus (4) Jonathan de Patoul : « Se sentir honteux devant une situation injuste donne envie de se battre même si on n'en n'est pas responsable »