ACTUALITÉS

Plan Canal
Seuls 10% du problème de manque de policiers dans les zones de police bruxelloises sont résolus !
Le jeudi 6 octobre 2016

Pour Bernard Clerfayt, bourgmestre DéFI de Schaerbeek, les politiques des gouvernements fédéraux successifs ont négligé le financement des polices locales, alors même que ces zones de police doivent gérer des situations propres aux grandes agglomérations, tels que le trafic routier, la criminalité urbaine ou ­encore l’activité nocturne.

Par ailleurs, Bruxelles est encore plus mal traitée par le fédéral que les autres grandes zones du pays.  Non seulement, la police judiciaire fédérale sur le territoire de Bruxelles ne dispose pas d’un cadre suffisant et comparable aux autres arrondissements, mais en plus les polices locales sont encore plus mal traitées que celles dans les autres grandes villes du pays !

 

Bernard Clerfayt apporte la démonstration, à partir du nombre d’effectifs policiers financés par le fédéral (norme KUL).

 

En effet, les chiffres mettent en exergue le fait qu’il y a, à Bruxelles, de l’ordre de 31 policiers pour 10.000 habitants contre 42 policiers pour la moyenne des 4 grandes villes du pays (Anvers, Gand, Liège et Charleroi) et de la Région bruxelloise (hors Bruxelles-Ville).

 

Ainsi, si les zones de polices bruxelloises (hors Bruxelles-Ville) étaient traitées comme les autres villes du pays, elles devraient recevoir des subsides KUL supplémentaires de l’ordre de 11 policiers par 10.000 habitants, soit pour les zones bruxelloises 1.048 policiers (dont 319 pour la zone la plus mal-lotie, Bruxelles-Ouest dans laquelle se trouve, notamment, la commune de Molenbeek).

 

Avec les renforts du plan Canal, 116 pour les polices locales, on reste très très loin du compte ! 10% seulement du déficit est comblé par les propositions du ministre Jambon : 116 policiers alors que proportionnellement plus de 1000 policiers en moins sont financés par le fédéral”, regrette le bourgmestre de Schaerbeek.

 

Les renforts annoncés et promis depuis plus de six mois par le plan Canal vont enfin arriver. “On ne va pas cracher sur ce renfort. On les accueille volontiers mais on reste sur notre faim !”, déclare Bernard Clerfayt. La centaine de policiers promis par le plan Canal ne suffiront pas à rattraper cet insuffisant effort du passé !

 

Bernard Clerfayt demande donc un renfort policier concret, réel et durable, par une révision de la norme KUL, qui concernerait toutes les communes du pays et corrigerait les ­déséquilibres défavorables aux grandes villes et particulièrement à Bruxelles.

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Logement Mobilité Pouvoirs locaux Santé Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
DéFI  demande au gouvernement de mettre en place un plan d’action national global de lutte contre les violences faites aux femmes
Chambre DéFI demande au gouvernement de mettre en place un plan d’action national global de lutte contre les violences faites aux femmes
Un premier salon de la famille pour faire connaître les acteurs locaux qui soutiennent la parentalité
Woluwe-Saint-Lambert Un premier salon de la famille pour faire connaître les acteurs locaux qui soutiennent la parentalité
DéFI prône le multilinguisme des élèves plutôt que le bilinguisme des structures
Wallonie-Bruxelles DéFI prône le multilinguisme des élèves plutôt que le bilinguisme des structures
François De Smet à la rencontre des acteurs de terrain sur l’intégration et la coordination alimentaire
Province du Luxembourg François De Smet à la rencontre des acteurs de terrain sur l’intégration et la coordination alimentaire