ACTUALITÉS

Ganshoren
Philippe Van Kerk devient conseiller communal et épaule Grégory Rase dans ses projets de développement de la commune
Le jeudi 24 septembre 2020

Le 17 septembre dernier, Philippe Van Kerk succédait à Sarah Derouich comme conseiller communal DéFI de Ganshoren. A 56 ans, ce Ganshorenois depuis 15 ans se passionne pour la politique depuis plus de 30 ans. 

Marié et père de 2 enfants, Philippe Van Kerk est formateur professionnel en sécurité pour la STIB et judoka accompli. En 2018, Philippe obtient 97 voix aux élections communales, le plaçant derrière Sarah Derouich qu’il remplace aujourd’hui. « Le but de DéFI à Ganshoren est de continuer sur notre lancée de 2018 où nous avons plus que doublé notre score par rapport à 2012 » explique notre nouveau conseiller communal.

Propreté, sécurité, logement et transparence !

Pour Grégory Rase, échevin en charge de la Bonne gouvernance, de la Participation citoyenne, de l’Égalité des chances et de l’Emploi mais aussi Président de la section DéFI de Ganshoren, la majorité dont fait partie DéFI a bien avancé sur son programme. « Nous avions mis l’accent sur la propreté, la sécurité, l’imposition, le nombre de place en crèche et de logements, la transparence.

  • En termes de propreté, nous avons acheté et mis 18 caméras de surveillance pour lutter contre les dépôts clandestins et pour améliorer la propreté sur notre commune. Un agent constatateur supplémentaire a été engagé.
  • En termes de sécurité, nous allons remplacer notre ancien commissariat par un nouveau qui sera beaucoup plus fonctionnel pour la population.
  • En termes d’imposition, notre IPP était l’un des plus élevés de la Région (7%), nous l’avons diminué à 6.9%. Nous continuerons à la diminuer au cours de la législation si nos finances le permettent. 
  • En termes de places en crèche et de logement, nous avons reçu le feu vert de la SLRB pour la construction d’un bâtiment accueillant 90 personnes. Le rez-de-chaussée fera place à une crèche, augmentant ainsi considérablement le nombre de place en crèche sur notre commune. »

Lutter contre le chômage et favoriser la participation citoyenne

« Et ce n’est pas tout ! » continue l’échevin : « Au niveau des réalisations sur notre commune, avec l’ensemble du collège des Bourgmestre et Echevins, nous avons : 

  • Dans mes compétences, le prix de Transparencia par rapport à la Transparence de notre commune. C’était l’une de mes promesses de campagne. Ganshoren était classé dernière en termes de Transparence, nous sommes maintenant dans les meilleurs élèves et cela en même pas une année de mandat.  
  • En termes de participation citoyenne, nous avons créé la plateforme Fluicity et nous allons créer prochainement un conseil intergénérationnel. Je travaille également à la création d’une maison de la participation sur notre commune, nous travaillons avec la région afin d’obtenir un financement pour ce projet. Ce dernier permettra également de créer plusieurs comités de quartiers sur notre commune.

Au niveau de l’emploi, nous travaillons avec Actiris sur plusieurs projets, notamment mettre en lien les jeunes Ganshorenois avec les métiers en pénuries. Nous organisons d’ailleurs, un atelier cette année sur cette problématique. J’ai également le projet de mettre en lien des grands patrons d’entreprise avec nos demandeurs d’emploi. Enfin, je souhaite également mettre en place, une maison des jeunes de l’entreprenariat pour aider ceux qui souhaitent par la suite créer leur propre entreprise. »

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Mobilité Pouvoirs locaux Santé Social Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
Carte blanche : « Plan taxi : sortons de l’impasse par le haut « 
Région bruxelloise Carte blanche : "Plan taxi : sortons de l’impasse par le haut "
Abattage rituel : “Comme ministre du Bien-être animal, je ne peux pas ne pas mettre ce dossier sur la table du gouvernement”
Interviews Abattage rituel : “Comme ministre du Bien-être animal, je ne peux pas ne pas mettre ce dossier sur la table du gouvernement”
Il faut renforcer la cybersécurité de nos hôpitaux bruxellois
Région bruxelloise Il faut renforcer la cybersécurité de nos hôpitaux bruxellois
François De Smet : “J’arrive 5 minutes avant le début de la plénière parce que j’aime ce calme avant la tempête”
Podcast François De Smet : “J’arrive 5 minutes avant le début de la plénière parce que j’aime ce calme avant la tempête”