ACTUALITÉS

Communales, un an après : La Hulpe
Patrice Horn : "Nous gardons le cap de nos engagements en matière de transparence et de participation citoyenne"
Le mercredi 4 décembre 2019

Il y a un an, nous votions pour les élections communales. A cette occasion, nous faisons le point sur la politique menée dans chaque commune de la Région wallone où DéFI compte des élus, que ce soit dans la majorité ou dans l’opposition.

Prendre davantage en compte l’avis des citoyens

Il y a un an, grâce à une équipe motivée et soudée, DéFI est entré au Conseil communal de La Hulpe, avec Patrice Horn, et au Conseil du CPAS, avec Alexis Joseph. Nos deux mandataires mènent une opposition constructive et attentive malgré leurs poids relatifs. En effet, ils ont « à cœur de mener une opposition constructive avec pour cap nos engagements en matière de transparence et de participation citoyenne. Cette ligne de conduite nous a amené à interpeller régulièrement la majorité sur l’opportunité de prendre davantage en compte l’avis des citoyens. Notamment pour les grands projets communaux tels que le réaménagement du site de l’école d’horticulture ou encore via la retransmission des séances du Conseil sur Internet. »

40.000 € d’économie grâce à DéFI

La présence de Patrice Horn et Alexis Joseph dans les assemblées locales a donné l’opportunité à DéFI de désigner des représentants dans certaines structures communales. « Par exemple à la CCATM, ainsi qu’à la Régie Communale Autonome où notre expertise a permis d’économiser 40.000 euros sur le budget de la construction de la future piscine communale. »
Patrice Horn continue : « De l’aveu de la majorité elle-même, l’année écoulée n’a pas permis de démarrer les nouveaux projets annoncés dans la déclaration de politique communale, notamment en raison des turbulences budgétaires auxquelles notre commune devra faire face dans les années à venir. A cet égard, nous espérons que les prochains mois permettront de rencontrer les nombreuses ambitions promises aux La Hulpoises et La Hulpois. »

Concrétisation du futur pôle social

Quant au CPAS, Alexis Joseph souligne qu’il reste vigilant « par rapport à la concrétisation du futur pôle social qui fera de cette institution un acteur majeur en matière de cohésion sociale. Notre seul grand regret concerne le rejet par le Conseil de notre proposition de créer un conseil consultatif du bien-être animal, à l’instar de la commune de Schaerbeek. Et ce, alors que la question du statut des animaux constitue un débat de société intéressant à mener en partenariat avec les citoyens. »

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Logement Mobilité Pouvoirs locaux Santé Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
DéFI regrette que le parcours d’accueil des primo-arrivants ne soit toujours pas d’application
RÉGION BRUXELLOISE DéFI regrette que le parcours d’accueil des primo-arrivants ne soit toujours pas d’application
Débat à Namur pour la présidence wallonne et présentation du programme pour le secrétariat général
élections internes Débat à Namur pour la présidence wallonne et présentation du programme pour le secrétariat général
« Il est inacceptable que les maternités fassent les frais des économies imposées au secteur des soins de santé »
fermeture de maternités "Il est inacceptable que les maternités fassent les frais des économies imposées au secteur des soins de santé"
“Le peuple serait furieux si nous devions revoter et il aurait raison !”
Fédéral “Le peuple serait furieux si nous devions revoter et il aurait raison !”