Culture
Ouverture du cinéma Palace
Le lundi 16 avril 2018

Il y a un mois, l’emblématique « cinéma Palace » du Boulevard Anspach a rouvert ses portes, après une saga longue de 20 ans. Il aura fallu énormément de temps, d’énergie et d’argent pour afin faire aboutir ce projet.

Tout commence en 1999, lorsque le cinéma « Kladaradatch » est à vendre. Hervé Hasquin, alors Ministre-président de la Communauté française, s’engage dans un bras de fer musclé avec le ministre flamand de la Culture de l’époque. Selon lui, La Communauté française avait besoin d’un lieu culturel fort et symbolique au cœur de Bruxelles. Cette volonté politique est soutenue à l’époque par le FDF qui veut faire revivre ce lieu mythique. Une fois le Palace rentré dans le giron francophone, il est rénové pour d’abord accueillir temporairement, de 2001 à 2004, le Théâtre National en attendant l’inauguration de son nouveau site, boulevard Emile Jacqmain. En 2003, la CF lance un appel à projets en vue de réaffecter les lieux en cinémas d’essai. Elle sélectionne le projet « cinéma palace » porté notamment par les frères Dardenne.

Cependant, le projet initial d’Hervé Hasquin était bien plus ambitieux: une étude proposait de créer une « Maison de l’image » en collaboration avec l’ensemble des sociétés belges de production et de distribution et les organismes du cinéma des pays et régions de l’UE… Les raisons qui ont mené le gouvernement de la Communauté française à préférer le projet « cinéma Palace » restent floues…

Au niveau financier, le montant total investi par la communauté française serait de 18 860 000euros. L’achat du bâtiment (4,98 millions d’euros), les travaux pour l’installation provisoire du théâtre national (1,6 million d’euros) et le projet palace (12, 620 millions). Confirmez-vous ces chiffres ? Tout récemment un subside de 110 000 euros a été accordé par votre cabinet, alors que la commission d’aide a rendu un avis négatif pour le palace. Vous avez pourtant l’habitude de suivre tous les avis de la COA, sauf celui la… J’imagine que ce projet a déjà tellement couté à la FWB que c’est délicat de ne pas donner d’argent au moment où il va ouvrir. Quel est le budget de fonctionnement par an du Cinéma Palace pris en charge par la FWB ?

Le nouveau venu dans les cinémas d’art et d’essai dans le centre ville bruxellois sera sans doute une source de concurrence pour les autres cinémas. Cependant, comme le disait Henri De Gerlache, le président du CA de « cinémas Galeries » : « il n’y a pas beaucoup de cinémas d’art et d’essai à Bruxelles comparé à des villes comme Paris, toutes proportions gardées. » On peut tout de même s’interroger sur l’égalité de traitement des cinémas, notamment en matière de subsides. Le palace n’a pas de loyer à payer puisque le bâtiment est propriété de la FWB. Le directeur sera lui aussi payé par la FWB. Le Palace va donc pouvoir investir plus d’argent à la communication des évènements et les autres cinémas ne joueront pas à armes égales. Qu’en pensez-vous ?

Les autres cinémas d’art et d’essais ont-ils vu leurs subsides diminuer en faveur du Palace?

Des observateurs du milieu font le constat que l’ouverture de nouvelles salles d’art et d’essai n’amènerait pas un nouveau public substantiel mais aurait surtout pour conséquence d’affaiblir les autres cinémas d’art et d’essai du centre ville. Ne pensez-vous pas qu’il risque d’y avoir un déplacement plutôt qu’un accroissement du public ?

Découvrez :

Le compte rendu des débats

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Economie Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Logement Mobilité Santé Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
Enseignement : DéFI plaide pour ajouter la maîtrise de la langue française au coeur des missions prioritaires de l’enseignement !
Enseignement DéFI plaide pour ajouter la maîtrise de la langue française au coeur des missions prioritaires de l’enseignement !
DéFI en faveur de l’élargissement du cours d’éducation à la citoyenneté à 2h par semaine
élections 2019 DéFI en faveur de l'élargissement du cours d'éducation à la citoyenneté à 2h par semaine
Avenir des espaces Points Culture et des Médiathèques sous gestion locale
Culture Avenir des espaces Points Culture et des Médiathèques sous gestion locale
Enseignement : DéFI affirme la nécessité du multilinguisme dès l’école primaire
Enseignement DéFI affirme la nécessité du multilinguisme dès l’école primaire