ACTUALITÉS

Interview
“On vote tous les jours pour le monde dans lequel on veut vivre en posant des choix de consommation”
Le jeudi 5 novembre 2020

L’Espresso de Romain Biesemans est « un projet ayant pour but de donner un vent de fraîcheur à l’interview politique. »Dans son édition de ce mercredi 4 novembre, c’est Jonathan de Patoul, député bruxellois DéFI qui s’est prêté au jeu de la conversation autour d’un café.

“Soit je pleure dans mon coin, soit je m’engage !”

Élu député bruxellois en mai 2019, Jonathan de Patoul était déjà conseiller communal à Woluwe-Saint-Pierre. Notre député est vétérinaire de formation et a exercé principalement en France et en Afrique sur des projets de coopération agricole. Il s’est également engagé auprès d’ONG comme Vétérinaires sans frontières ou encore Défi Belgique Afrique.

Cet engagement associatif lui a semblé une opportunité de s’engager à un autre niveau : « J’ai entrepris une réflexion sur la possibilité de m’engager autrement et à l’époque, c’était le temps des scandales comme Publifin et le Samu Social. Je me suis dit que le politique avait un rôle très important à jouer dans notre société mais que certains n’étaient pas à la hauteur de la fonction. Alors, soit je pleurais dans mon coin, je disais qu’ils sont tous pourris et que ça n’ira jamais. Soit, je me présentais aux élections et j’essayais de faire changer les choses de l’intérieur. »

Jonathan de Patoul souhaite rester proche de la société civile dont il est issu : « Pour moi, c’est quelque chose de primordial que l’homme politique ne se cantonne pas à son Parlement. On ne doit pas se cantonner à de grands discours, il est important d’agir sur le terrain avec des actions concrètes qui touchent les gens. Il faut être proche des citoyens pour comprendre leurs problèmes, entendre ce qu’il se passe et pouvoir ensuite relayer ces informations dans les Parlements.  »

Climat, social et bien-être animal

Deux thématiques tiennent particulièrement à cœur notre député bruxellois : le dérèglement climatique/environnemental et les problématiques sociales. « L’un ne va pas sans l’autre. Nous n’arriverons pas à sensibiliser sur les changements climatiques et à engager notre société vers un mode de vie plus durable si on ne résout pas la problématique de l’inégalité sociale qui s’accentue chaque année. Alors oui, je peux agir en tant que politique sur ces sujets mais j’ai également créé avec des amis une asbl qui permet d’accueillir des groupes, par exemple issus de quartiers moins favorisés, et de les sensibiliser à la thématique de l’écologie, de la nature et de l’alimentation durable. Voter pour les élections c’est bien mais, on vote également tous les jours pour le monde dans lequel on veut vivre en posant des choix de consommation. Mais, les gens manquent souvent d’information sur les gestes et les actions qu’ils peuvent poser quotidiennement à leur niveau. »

Membre des commissions Environnement, Mobilité, Social et Santé, Jonathan de Patoul est aussi un fervent défenseur du bien-être animal. « Une de mes forces dans l’hémicycle, c’est d’être issu d’un milieu scientifique. Je suis le seul député vétérinaire de Belgique par exemple. Ca amène une certaine sensibilité pour pouvoir aborder la thématique du bien-être animal. Ce qui m’intéresse beaucoup c’est le lien positif entre l’homme et l’animal. Pour moi, une société qui respecte les animaux, c’est une société qui se respecte elle-même. Si on avance sur les questions de maltraitance animale mais aussi de relations entre les hommes et les animaux comme par exemple, la présence d’animaux en maisons de repos, on avancera vers une société plus agréable et plus apaisée. Je dois dire que j’ai un allié de taille sur cette thématique, c’est Bernard Clerfayt, notre ministre bruxellois du Bien-être animal avec lequel je suis en communication très régulièrement. Nous avons organisé beaucoup de réunions sur le sujet en s’entourant de professionnels du secteur. Ce que je trouve particulièrement important pour traiter cette matière de la façon la plus efficace possible. »

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Mobilité Pouvoirs locaux Santé Social Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
Woluwe-Saint-Lambert obtient le titre de « Commune du commerce équitable »
développement durable Woluwe-Saint-Lambert obtient le titre de « Commune du commerce équitable »
“Il faut offrir à la population des perspectives, tout en évitant une troisième vague”
Covid-19 “Il faut offrir à la population des perspectives, tout en évitant une troisième vague”
Le budget bruxellois en hausse de 33%
Bien-être animal Le budget bruxellois en hausse de 33%
Une nouvelle mesure pour aider les chercheurs d’emploi, dont l’entreprise a fait faillite, à rebondir
Région bruxelloise Une nouvelle mesure pour aider les chercheurs d’emploi, dont l’entreprise a fait faillite, à rebondir