ACTUALITÉS

Campagne MRAX
"On ne peut pas lutter efficacement contre l'antisémitisme quand on ne comprend pas les problèmes à la base"
Le jeudi 30 septembre 2021

Ce lundi matin, Marc Loewenstein, député bruxellois DéFI, était l’invité de la  Radio Judaïca pour parler de la dernière campagne du Mouvement contre le Racisme, l’Antisémitisme et la Xénophobie (MRAX), nommée  » Il n’y a pas qu’une seule discrimination »

Le combat contre l’antisémitisme doit faire partie intégrante de du plan d’action interfédéral

Au niveau fédéral, c’est Sophie Rohonyi qui s’est inquiétée de la dernière campagne du MRAX auprès de Sarah Schlitz, secrétaire d’État à l’égalité des chances. « La dernière campagne sur l’intersectionnalité de l’ASBL Mrax, le Mouvement contre le racisme, l’antisémitisme et la xénophobie, représente la communauté africaine, asiatique et musulmane mais, la communauté juive a, elle, totalement été mise de côté. Cette situation suscite de vives réactions et l’incompréhension des victimes d’antisémitisme et de militants antiracistes. Le Mrax a répondu que cette lacune n’était pas dû à un oubli mais à l’absence de témoignage auprès Mrax de victimes d’antisémitisme. 
Une justification peu convaincante quand on connaît la triste place de l’antisémitisme dans l’histoire contemporaine de notre pays mais aussi dans les faits de racisme. En effet, l’antisémitisme s’accentue de plus en plus en Belgique avec 115 dossiers ouverts par Unia pour faits d’antisémitisme en 2020. Ce sont principalement les discours de haine et les actes de haine qui sont en augmentation
» explique Sophie Rohonyi.

Pour notre députée, la campagne du MRAX met à mal les efforts du gouvernement dans la lutte contre l’antisémitisme. « Une association chargée de lutter contre l’antisémitisme nie et banalise le fait que les juifs sont encore victimes d’agressions ou de profanations et songent encore à quitter notre pays car ils ne s’y sentent pas en sécurité. Je sais que vous en êtes consciente. Cette campagne est inquiétante. Le combat contre l’antisémitisme doit faire partie intégrante de du plan d’action interfédéral. La lutte contre le racisme et l’antisémitisme exige une reconnaissance mutuelle de toutes les souffrances, pour construire une véritable solidarité entre les luttes » conclut-elle.

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Mobilité Pouvoirs locaux Santé Social Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
Carte blanche : « Plan taxi : sortons de l’impasse par le haut « 
Région bruxelloise Carte blanche : "Plan taxi : sortons de l’impasse par le haut "
Abattage rituel : “Comme ministre du Bien-être animal, je ne peux pas ne pas mettre ce dossier sur la table du gouvernement”
Interviews Abattage rituel : “Comme ministre du Bien-être animal, je ne peux pas ne pas mettre ce dossier sur la table du gouvernement”
Il faut renforcer la cybersécurité de nos hôpitaux bruxellois
Région bruxelloise Il faut renforcer la cybersécurité de nos hôpitaux bruxellois
François De Smet : “J’arrive 5 minutes avant le début de la plénière parce que j’aime ce calme avant la tempête”
Podcast François De Smet : “J’arrive 5 minutes avant le début de la plénière parce que j’aime ce calme avant la tempête”