ACTUALITÉS

région bruxelloise
Olivier Maingain : « DéFI a maintenu sa ligne laïque »
Le lundi 22 juillet 2019

Parmi les mesures figurant dans l’accord de gouvernement bruxellois concernant la Cocof (Commission communautaire française), celle qui touche à la levée de l’interdiction du port de signes convictionnels dans la dizaine d’établissements de l’enseignement supérieur et de promotion sociale organisés par la Cocof est fort commentée. Interrogé par Le Soir ce lundi 22 juillet, Olivier Maingain, président de DéFI, précise en quoi cette mesure n’est en contradiction avec les valeurs de laïcité défendues par DéFI« Nous n’avons pas d’opposition de principe à la levée de l’interdiction des signes convictionnels dans l’enseignement supérieur car des universités le font en estimant qu’à cet âge-là, les convictions sont forgées. (…)  Nous avons gardé notre ligne de conduite : dans l’enseignement obligatoire (fondamental et secondaire), nous avons refusé catégoriquement toute autorisation pour le troisième degré du secondaire. Pour l’administration et la fonction publique, nous avons maintenu le principe d’interdiction des signes convictionnels qui prévaut actuellement. » 

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Economie Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Logement Mobilité Santé Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
« Ramener les enfants avec leur mère, la seule solution à la fois humanitaire et sécuritaire »
Syrie "Ramener les enfants avec leur mère, la seule solution à la fois humanitaire et sécuritaire"
Pour la première fois, des écoliers de Feluy vont passer un brevet cycliste
Hainaut Pour la première fois, des écoliers de Feluy vont passer un brevet cycliste
Bernard Clerfayt renouvelle l’accord de collaboration entre Actiris et Delhaize
Région bruxelloise Bernard Clerfayt renouvelle l'accord de collaboration entre Actiris et Delhaize
Gisèle Mandaila : « Nous menons une opposition constructive pour le bien de tous les Etterbeekois et de toutes les Etterbeekoises »
Communales, 1 an après : Etterbeek Gisèle Mandaila : "Nous menons une opposition constructive pour le bien de tous les Etterbeekois et de toutes les Etterbeekoises"