ACTUALITÉS

covid-19
Nous devons un livrer un effort de solidarité nationale
Le vendredi 13 novembre 2020

Ce 12 novembre, en séance plénière de La Chambre, François De Smet interpellait le ministre des Finances Vincent Van Peteghem sur les mesures de soutien aux indépendants et entreprises dans ce contexte de deuxième vague de crise du Coronavirus.

Il nous appartient de ne pas rater le déconfinement éventuel comme celui du printemps l’a été

« Les avancées déterminantes sur l’arrivée d’un vaccin, ce dont chacun se réjouit, ont deux conséquences :

  1. C’est que cette perspective de retour à une vie normale ne soit source de démobilisation face aux mesures; il nous appartient de maintenir l’effort, d’être plus pédagogue encore, et de ne pas rater le déconfinement éventuel comme celui du printemps l’a été ;
  2. La seconde, cela donne un horizon et une perspective à toutes les victimes économiques de la crise: horeca, monde culturel, monde événementiel peuvent envisager un retour possible à la normal d’ici quelques mois. 

Cela veut dire, pour ici et maintenant, que ça vaut le coup de sauver tout ce qui peut l’être, et de porter à bout de bras, quelques mois encore, les secteurs impactés. », dit François De Smet.

« Il y a encore un enjeu majeur et pour le moment obscur : le rôle des banques »

« Nous saluons les mesures déjà prises, prolongement de celles adoptées lors des travaux du Kern élargi : droit passerelle, exonération des charges sociales et élargissement du chômage temporaire… Mais il y a encore un enjeu majeur et pour le moment obscur : le rôle des banques, et des créanciers en général. »

« Or nous sommes aujourd’hui à un moment crucial. Nombre de reports de crédits hypothéquaires accordés lors de la première vague arrivent à échéance. Nombreux sont les commerçants, les indépendants ou simplement les particuliers qui ont la corde au cou pour un bail commercial ou privé. En septembre déjà, une entreprise belge sur cinq risquait la faillite. Le moratoire en vigueur jusqu’au 31 janvier vous laisse tout juste le temps d’agir.. »

« Puisque nous savons que de nombreux commerces et établissements horeca ne tiendront pas si les banques ne jouent pas le jeu ici et maintenant, où en sont les négociations avec le secteur bancaire ?

Quelles perspectives pouvez-vous offrir aux commerçants, indépendants et particuliers asphyxiés par des prêts impossibles à honorer faute du moindre revenu ? »

Nous devons un livrer un effort de mobilisation de solidarité nationale

Pour DéFI, c’est à un effort de mobilisation de solidarité nationale que nous devons nous livrer : l’Etat, les régions, les banques, oui, mais aussi tous ceux qui sont tout simplement en position de force.

« Je pense vraiment que les banques ont une responsabilité sociétale très forte. C’est pour cette raison que l’Etat les a sauvées en 2008. C’est pour cette raison qu’aujourd’hui, cette responsabilité sociétale en fait des acteurs de la solution et tout comme d’ailleurs toutes les personnes et toutes les institutions publiques ou privées qui n’ont peut-être pas eu à souffrir de la crise comme d’autres. C’est une question de solidarité : on ne leur demande pas de faire de la philanthropie, on leur demande de montrer l’exemple, dont peuvent d’ailleurs éventuellement aussi s’inspirer un certain nombre de bailleurs publics et privés face à des locataires affaiblis et qui pourraient aussi faire un geste durant cette crise. », conclut François De Smet.

 

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Mobilité Pouvoirs locaux Santé Social Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
Woluwe-Saint-Lambert obtient le titre de « Commune du commerce équitable »
développement durable Woluwe-Saint-Lambert obtient le titre de « Commune du commerce équitable »
“Il faut offrir à la population des perspectives, tout en évitant une troisième vague”
Covid-19 “Il faut offrir à la population des perspectives, tout en évitant une troisième vague”
Le budget bruxellois en hausse de 33%
Bien-être animal Le budget bruxellois en hausse de 33%
Une nouvelle mesure pour aider les chercheurs d’emploi, dont l’entreprise a fait faillite, à rebondir
Région bruxelloise Une nouvelle mesure pour aider les chercheurs d’emploi, dont l’entreprise a fait faillite, à rebondir