ACTUALITÉS

Insécurité/trafic de drogues
“Nous avons une vraie guerre devant nous contre une mafia extrêmement organisée”
François De Smet interpelle la ministre de l'Intérieur
Le jeudi 23 juin 2022

Ce jeudi 23 juin, en séance plénière, notre député fédéral, François De Smet, interpellait la ministre de l’intérieur sur les fusillades liées aux trafics de stupéfiants en Région bruxelloise.

Couper le mal à la racine

Quatorze. C’est le nombre de fusillades liées aux trafics de stupéfiants depuis le mois de septembre en Région bruxelloise. Il faut se rendre à l’évidence : les narcotrafiquants sont en train de prendre le pouvoir à Bruxelles comme ils l’ont déjà pris à Anvers. C’est insupportable.

François De Smet rappelle : « La bourgmestre de Molenbeek-Saint-Jean dit lancer des appels au fédéral depuis des mois. Elle n’est d’ailleurs pas la seule bourgmestre à se plaindre. La police locale n’est pas équipée pour pouvoir faire face à un problème d’une telle ampleur. Le trafic de drogues est auxiliaire de nombreuses autres formes de criminalité. Il nous faut en tirer des leçons, investir beaucoup plus dans les zones des localités spécifiques où se développe ce type de trafic et couper le mal directement à sa racine. »

Lutter contre une mafia organisée

Or, force est de constater qu’en Région bruxelloise, l’aide demandée n’est toujours pas au rendez-vous. « Je sais que le gouvernement fédéral souhaite réinvestir progressivement dans nos services de police, ce que DéFI soutient. Toutefois, rien de cela ne serait arrivé si l’on n’avait pas désinvesti aussi massivement dans la police sous les deux gouvernements précédents. Quand le fédéral va-t-il enfin prendre ses responsabilités et apporter une aide, spécifique et ciblée, dans les quartiers où la drogue prend le pas aujourd’hui sur la sécurité et la tranquillité publique ? » demande notre député fédéral.

François De Smet conclut : « Ce qui est préoccupant, c’est qu’on est face à un phénomène d’enracinement. Or, une fois que des narcotrafiquants ont pris le contrôle d’un territoire, il est extrêmement compliqué de les en extraire. J’insiste donc sur le caractère urgent de la lutte contre ces trafiquants. Elle doit être coordonnée entre polices locale et fédérale. Nous avons une vraie guerre devant nous contre une mafia extrêmement organisée. »

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Mobilité Pouvoirs locaux Santé Social Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
Transparence et neutralité dans les services publics : on n’a pas fini d’en parler en périphérie 
Périphérie Transparence et neutralité dans les services publics : on n’a pas fini d’en parler en périphérie 
Entreprises flamandes recherchent main d’œuvre bruxelloise
Région bruxelloise Entreprises flamandes recherchent main d’œuvre bruxelloise
Survol de Watermael-Boitsfort : la lutte contre les nuisances sonores continue
Survol de Watermael-Boitsfort : la lutte contre les nuisances sonores continue
Journée mondiale des réfugiés : l’accueil des Ukrainiens par les communes
Journée mondiale des réfugiés L'accueil des Ukrainiens par les communes